Quand le prince Andrew se plaignait de sa vie en se faisant masser les pieds chez Epstein par des Russes

L’auteur Evgeny Morozov vient de rendre public une discussion par e-mail qu’il a eue en 2013 avec l’agent littéraire américain John Brockman. Dans cet échange de mails, John Brockman raconte avoir croisé le prince Andrew chez le milliardaire Jeffrey Epstein, en train de se faire masser les pieds par des jeunes femmes russes. L’échange sort aujourd’hui dans la presse, alors que le prince Andrew est impliqué dans l’affaire Epstein, ce scandale sexuel avec des mineures.

Mise à jour : Communiqué officiel du prince Andrew concernant l’affaire Epstein

Un agent littéraire interrompt une séance de massages des pieds du prince Andrew et d’Epstein

L’auteur Evgeny Morozov a écrit une tribune dans The New Republic, dans laquelle il dévoile un échange d’e-mails qu’il a eu avec son ami et agent littéraire, John Brockman, en 2013. Brockman raconte avoir rendu visite à Epstein, dans sa demeure de Manhattan. « Je suis entré et je l’ai trouvé en maillot de bain avec un Anglais en costume et bretelles, et ils se faisaient masser les pieds par deux jeunes Russes bien habillées », écrit Brockman dans son mail. Esptein appelait son ami « Andy » mais Brockman n’a pas tout de suite reconnu que l’Anglais en question était le prince Andrew. Le prince et Epstein étaient en grande conversation. Andrew se plaignait de son mode de vie comparé à celui des autres royautés européennes. « À Monaco, Albert travaille 12 heures par jour, mais à 21 heures, quand il s’en va, il fait ce qu’il veut, tout le monde s’en fout. Mais moi, si je faisais ça, j’aurais des ennuis », se confie Andrew à Epstein.

Photo de l’agent littéraire John Brockman

Le duc d’York se confiait sur sa vie tout en se faisant masser les pieds

Toujours dans son e-mail, Brockman confie à Morozov que c’est à ce moment-là qu’il a reconnu l’identité du duc d’York. « J’ai réalisé que celui qui recevait le massage des pieds d’Irina était Son Altesse royale, le prince Andrew, duc d’York », écrit-il. Cet échange d’e-mails a eu lieu bien avant que le scandale n’éclate et n’a donc pas été inventé. Brockman était simplement surpris d’avoir rencontré Andrew se faire masser les pieds, sans imaginer que bien des années plus tard cette séance de massage pourrait insinuer d’autres choses.

L’implication du prince Andrew dans l’affaire Epstein se confirme

Bien que condamné en 2008 à 18 mois de prison pour prostitution de mineures, Epstein a continué à voir ses amis et à organiser des soirées sexuelles sans être inquiété. Le prince Andrew a fréquenté le milliardaire début des années 2000 jusqu’à environ 2014, date à laquelle la première victime d’Epstein, Virginia Roberts est allée rapporter les faits à la police. À partir de cette date, certains amis d’Epstein, dont le prince Andrew ont pris leur distance. Suite aux révélations, le duc d’York avait présenté publiquement ses excuses pour avoir entretenu une amitié avec le milliardaire. L’affaire s’est étouffée en 2015, lorsque la justice a jugé les accusations de Virginia Roberts irrecevables. Soulagement dans les hautes sphères… Mais en juillet 2019, Epstein est arrêté chez lui et l’affaire est rouverte !

Le prince Andrew et Jeffrey Epstein à Central Park, en décembre 2010

Accusé d’avoir participé à des soirées sexuelles organisées par le milliardaire Jeffrey Epstein, qui s’est donné la mort en prison au début du mois d’août, le prince Andrew a réagi aux accusations par son porte-parole à Buckingham. Il nie toute implication dans l’affaire et tout rapport sexuel avec des mineures, comme l’affirme pour l’une des victimes Virginia Roberts, à l’origine du scandale. Depuis que l’affaire a atteint son paroxysme avec le suicide du principal accusé, les langues se délient et les preuves finissent par être dévoilées au compte-goutte. Plus tôt dans la semaine, c’est une vidéo du prince Andrew qui raccompagne une jeune femme à la porte du milliardaire à Manhattan qui a été dévoilée. Quelques jours plus tard, la jeune femme en question sera identifiée comme étant la fille de l’ancien Premier ministre australien, Paul Keating. D’autres sources racontent que le prince Andrew a accueilli Epstein à Balmoral pour qu’il y organise une soirée sexuelle.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr