Le prince Philip obligé à vivre avec la reine Elizabeth

La pandémie mondiale de coronavirus aura modifié les habitudes de toute la population, y compris de la reine Elizabeth et de son époux. Ces dernières années, jamais la reine Elizabeth et le duc d’Édimbourg n’avaient vécu autant de temps ensemble. Le prince Philip commencerait à s’impatienter mais protocole oblige, il est contraint à obéir aux volontés de la Reine. Avec la nouvelle « règle de 6 » imposée par le gouvernement, le voilà piégé à Balmoral avec son épouse.

Le prince Philip est contraint à suivre la reine Elizabeth par manque de personnel (Photo : PA/Steve Parsons (press handout))

Lire aussi : Apparition du duc d’Édimbourg pour transférer une fonction à la duchesse de Cornouailles

Le duc d’Édimbourg suit la Reine à Balmoral à contre cœur

Il n’est un secret pour personne que la reine Elizabeth II, 94 ans, et le prince Philip, 99 ans, ne partagent plus que quelques rares moments familiaux ensemble. Depuis qu’il a pris sa retraite en 2017, le duc d’Édimbourg n’a plus le même rythme de vie que son épouse, et il a fait de Wood Farm, une modeste dépendance en bois sur le domaine de Sandringham, sa résidence principale. La reine vit elle, à Buckingham quand elle travaille et à Windsor le reste du temps. Balmoral est son lieu de vacances d’été habituel, et Sandringham celui des vacances d’hiver. Mais cette année, avec le coronavirus, la reine et son époux, qui sont mariés depuis 73 ans, ont été forcés à vivre ensemble.

Le duc d’Édimbourg a été obligé à quitter Sandringham au mois de mars, lorsque le confinement a été annoncé. Il a alors rejoint la reine Elizabeth, retirée au château de Windsor. Il y a quelques semaines, alors que le confinement était levé, ils ont déménagé pour se rendre à Balmoral, en Écosse, là où la reine aime passer ses vacances d’été. Mais comme le confirme une source au tabloïd The Sun : « Philip ne voulait pas aller à Balmoral, il ne voulait déjà pas aller à Windsor ».

Pendant le confinement, le duc d’Édimbourg a rejoint la reine Elizabeth à Windsor (Photo : WikiCommons)

En effet, le duc d’Édimbourg n’aime qu’un seul endroit, la résidence Wood Farm sur le domaine de Sandringham, dans le Norfolk. Le prince Philip a été contraint à suivre la reine pour des raisons de personnel. Pendant le confinement, deux équipes de 12 personnes se relayaient par vagues de trois semaines pour s’occuper du couple. Avant de reprendre du service, le personnel devait s’isoler par précaution pendant une semaine.

Lire aussi : La Reine et le duc d’Édimbourg à Windsor : Portrait pour les 99 ans du prince Philip

Il n’y a pas assez de personnel pour s’occuper du duc d’Édimbourg et de la reine Elizabeth s’ils sont séparés

À présent, avec les nouvelles règles imposées par Boris Johnson, il deviendra encore plus compliqué pour la reine et son époux de se faire servir. La règle de la « bulle de six », annoncée cette semaine, restreint encore plus le nombre de personnes pouvant être sous le même toit, et même en extérieur. Cela pose des problèmes de logistique pour le personnel, qui n’est pas assez nombreux pour pouvoir continuer à se relayer. Si la reine et son époux vivaient l’un à Balmoral, l’autre à Sandringham, il faudrait prévoir deux fois plus de personnel et rendrait la logistique trop compliquée.

Le prince Philip est obligé de suivre la reine Elizbeth à Balmoral pour l’été (Photo : WikiCommons)

« Il n’y a pas assez de personnel pour faire deux bulles pour qu’il puisse partir. Il est donc beaucoup plus logique de les garder ensemble », explique la source. Un compromis aurait été trouvé au sein du couple. Ils devraient quitter Balmoral plus tôt que prévu et ils finiront par passer deux semaines à Sandringham pour faire plaisir au duc d’Édimbourg. Ensuite, comme prévu, les vacances prendront fin au mois d’octobre. Cependant, elle ne retournera pas travailler à Buckingham, mais elle retrouvera ses appartements à Windsor, comme ce fut le cas pendant tout le confinement, et le duc d’Édimbourg devrait une fois de plus la suivre. Dans la foulée, Boris Johnson a annoncé qu’il ne fallait pas attendre d’assouplissement dans les mesures sanitaires d’ici à décembre. Les retrouvailles de Noël semblent également compromises pour la reine.

Lire aussi : Le prince Charles partage un tendre souvenir d’enfance avec son papa pour les 99 ans du duc d’Édimbourg

Source : The Sun

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.