Le fils du roi de Malaisie gravit la plus haute montagne du pays

C’est un exploit qui est largement commenté dans les médias de Malaisie. Le prince régent du sultanat de Pahang devient le premier prince à atteindre le sommet du mont Tahan à Jerantut. Il s’agit du plus haut sommet de Malaisie péninsulaire, situé à 2 187 mètres.

Le prince régent de Pahang, Hassanal Shah, a réalisé une expédition sur le plus haut sommet de Malaisie péninsulaire (Photo : House of Pahang)

Lire aussi : Ascension du Kilimandjaro par la princesse Esméralda de Belgique

Le prince régent de Pahang grimpe au sommet du Tahan

Le prince Hassanal Shah, 24 ans, fils héritier du sultan Abdullah Shah de Pahang, actuel roi de Malaisie, s’est lancé le défi d’atteindre le point culminant de la Malaisie péninsulaire. Entouré d’un groupe de militaires, de randonneurs et de guides, le prince Hassanal est parti le 1e août vers 9 heures 30. Après 6 heures de marche, ils sont arrivés au camp, où ils ont passé la nuit. Le lendemain, le 2 août, de nouveau partis vers 9 heures du matin, ils sont arrivés au camp de Botak à 18 heures. Le 3 août, ils ont repris la route et sont finalement arrivés au sommet de Tahan.

(Photo : House of Pahang)

Le prince Hassanal Shah de Pahang a laissé son empreinte dans du béton pour marquer la fin de l’expédition. Une fois au sommet, le fils de l’actuel roi de Malaisie a également récité quelques prières. « Ce fut une source de fierté et de joie pour le guide Mohd Fadirulnizam et ses amis d’avoir l’opportunité d’accompagner le prince héritier dans l’expédition car il était très humble et a même invité tous les guides nature à manger ensemble », explique l’un des randonneurs au journal Sinar Harian.

Le tengku mahkota de Pahang a laissé son empreinte dans du béton une fois arrivé au sommet du mont Tahan (Photo : House of Pahang)

Lire aussi : Le roi de Malaisie a nourri les girafes et les pandas

Hassanal Shah a réalisé la randonnée en toute simplicité

Le guide Mohd Fadirulnizam a expliqué que le prince Hassanal Shah s’était montré très humble et n’avait même pas choisi le lit dans lequel il souhaitait dormir sur le camp. Cette expédition a été organisée dans le but de soutenir le tourisme local. Le prince régent a voulu promouvoir une activité touristique à réaliser dans la région, alors que les autorités dissuadent de partir en vacances à l’étranger, dans le contexte actuel de la pandémie mondiale de coronavirus.

Le prince Hassanal Shah est le prince régent du sultanat de Pahang pendant toute la période de règne de son père, élu roi Malaisie. La Malaisie est une monarchie élective. À tour de rôle, tous les 5 ans, un nouveau roi est choisi parmi les 9 sultans qui règnent sur un État de Malaisie. Même s’il s’agit d’une élection, il existe en réalité un ordre prédéfini pour que chaque sultan devienne roi à tour de rôle. Il est de tradition que le prince héritier du sultanat local devienne régent dans son État, durant la période où le sultan dirige les affaires au niveau national. Hassanal Shah est appelé à succéder à son père dans le sultanat de Pahang et pourrait éventuellement un jour devenir roi de Malaisie.

Le prince régent est appelé Tengku Mahkota. Hassanal Ibrahim Alam Shah est prince régent de Pahang depuis que son père, Abdullah Shah, est devenu subitement roi de Malaisie en 2019, suite à l’abdication du précédent roi, après son mariage controversé et secret avec une starlette de téléréalité russe. Quant à Hassanal Shah, il se montre aussi simple et proche du peuple que son père. Abdullah Shah offre des menus McDo aux journalistes impatients, tweete et filme lui-même ses rencontres avec les chefs d’État, et son épouse, la reine Azizah Iskandariah fait elle-même à manger dans les cuisines du majestueux Istana Negara, le palais royal de Kuala Lumpur.

Lire aussi : Le roi de Malaisie renonce à 6 mois de salaire pour alléger le budget en période de crise du coronavirus

Source : Sinar Harian

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.