L’héritière du trône des Pays-Bas parle sans tabou de ses rendez-vous chez le psy

La princesse Catharina-Amalia, héritière du trône des Pays-Bas, célébrera son 18e anniversaire le 7 décembre prochain et sera légalement en mesure de régner sur le pays sans la mise en place d’une régence, au cas où elle devait succéder à son père. L’avenir tout tracé de la fille ainée du roi Willem-Alexander peut être difficile à gérer, sans compter la pression médiatique qui est de plus en plus forte. Pour gérer certains moments difficiles, la princesse Amalia consulte un psychologue.

Lire aussi : La princesse Amalia et son cheval Mojito : les passions et l’avenir de l’héritière des Pays-Bas dans un livre

La princesse Amalia est suivie par un psychologue

La princesse d’Orange aura 18 ans le 7 décembre 2021. L’héritière du trône des Pays-Bas profite actuellement d’une année sabbatique, après avoir brillamment obtenu son diplôme de fin d’études secondaires en juin dernier. À l’occasion de la majorité de l’héritière, comme ce fut le cas aussi pour les générations présidentes, la princesse Catharina-Amalia a droit à la publication de sa première biographie.

Le livre Amalia, sorti ce 16 novembre, est écrit par l’écrivaine, comédienne et chanteuse Claudia de Breij. Le livre parle des passions et des aspirations de l’héritière du trône, en se basant sur des rencontres entre l’auteure et la princesse. «Claudia de Breij a eu plusieurs conversations avec la princesse d’Orange pendant l’été 2021», explique le Service d’information du gouvernement. Les conversations portaient «entre autres, sur ses années d’école et son amour pour la musique». L’auteure a également pu en savoir plus sur ce que l’héritière avait comme vision «de la monarchie et sur ce que son futur rôle signifie pour elle».

La princesse Amalia a pris un selfie avec Claudia de Breij dans les jardins de Huis ten Bosch, à La Haye, lors d’une rencontre avec l’auteure de sa biographie (Photo : SAR la princesse d’Orange)

Lire aussi : Le premier acte solennel et constitutionnel de la princesse Amalia au lendemain de son 18e anniversaire

Ses rendez-vous avec son psy lui permettent de se décharger

Dans ce livre, la princesse Amalia se confie sans honte sur les difficultés psychologiques rencontrées lors de certains événements particulièrement difficiles à surmonter. «Je ne pense pas que ce soit tabou», peut-on lire dans le livre. On apprend que le roi Willem-Alexander et la reine Máxima ont fait appel à un pédopsychiatre pour aider leur fille aînée, alors qu’elle commençait à rencontrer quelques problèmes à l’école primaire. La princesse rencontrait des difficultés à interagir avec certains étudiants. Grâce à l’aide du psychologue, elle a par la suite eu beaucoup d’amis.

La princesse Catharina-Amalia, princesse d’Orange, le roi Willem-Alexander, la princesse Alexia, la reine Máxima et la princesse Ariane, dans le jardin de leur domicile à La Haye (Photo : RVD – Mischa Schoemaker)

Plus récemment, en pleine adolescence, la princesse a été victime de moqueries, notamment sur son physique et son poids, que ce soit dans la presse ou à dans des caricatures à la télévision. C’est pourquoi, elle consulte toujours un psychologue quand elle le juge nécessaire. Elle dit ne pas avoir «de problème pour le dire en public. Parfois, c’en est trop pour moi, et puis j’en parle à quelqu’un. Si j’en ai besoin, je prends rendez-vous. Il suffit de tout déballer et je suis bien pour un mois de plus».

La princesse Amalia trouve normale d’aller cherche de l’aide auprès de professionnels, accordant aussi beaucoup d’importance à la santé mentale. Elle rappelle notamment que sa tante Inès, la sœur de la reine Máxima s’est suicidée en 2018. «J’essaie juste de penser qu’elle va mieux maintenant. Qu’elle est avec mon grand-père». Visiblement également spirituelle, la princesse Amalia explique qu’à chaque fois qu’elle visite une église et que l’occasion le permet, elle allume quatre bougies pour ses proches disparus : pour Inès Zorreguieta, pour sp, oncle le prince Friso et pour ses deux grands-parents décédés, le prince Claus et Jorge Zorreguieta.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr