La princesse Amalia révise pour obtenir son permis de chasse

La princesse Amalia a travaillé dur ces derniers mois pour obtenir un permis de chasse. L’héritière du trône des Pays-Bas, qui a obtenu son diplôme secondaire cette année, a été encouragée par son père, le roi Willem-Alexander, de passer un examen en vue d’obtenir un permis de chasse. Le jour où elle deviendra reine, Amalia deviendra gestionnaire de domaines forestiers.

Lire aussi : Les Républicains veulent «libérer» la princesse Amalia

La biographe de la princesse d’Orange découvre qu’elle révise pour passer son permis de chasse

Au début du mois de décembre, la princesse Catharina-Amalia, princesse d’Orange, aura 18 ans. L’héritière du trône sera pleinement responsable de ses actes. Dès le lendemain, elle sera d’ailleurs initiée à l’une de ses fonctions constitutionnelles en assistant à un Conseil d’État. D’autres jeunes filles de son âge attendent leurs 18 ans pour obtenir leur permis de conduire ou s’émanciper de leurs parents. Pour la princesse d’Orange, la majorité signifie surtout prendre peu à peu conscience de ses prérogatives.

À l’occasion de ses 18 ans, l’auteure Claudia de Breij a suivi la princesse Amalia pendant plusieurs semaines afin de rédiger sa première biographie officielle. La fille ainée du roi Willem-Alexander et de la reine Máxima a invité l’auteure à la suivre dans son quotidien. Elle s’est confiée à elle, lui a présenté son cheval Mojito et l’a même autorisée à pénétrer dans sa chambre, au palais Huis ten Bosch de La Haye.

La princesse Amalia a permis à Claudia de Breij de la suivre dans son intimité pour écrire sa première biographie autorisée, à l’occasion de ses 18 ans (Photo : SAR la princesse d’Orange)

C’est en entrant dans la chambre de l’adolescente que l’auteure a été intriguée par un pile de dossiers sur le bureau de celle qui était encore étudiante il y a quelques mois. La princesse Amalia lui a lors montré ces documents, destinés à s’instruire sur la chasse. «Il faut passer un examen pour ça. On ne peut pas simplement aller à la chasse», explique la princesse d’Orange, comme on peut le lire dans le livre sobrement intitulé Amalia, sorti hier dans les librairies néerlandaises.

Le dossier posé sur le bureau d’Amalia contenait de nombreuses photos de plantes et d’empreintes de pas d’animaux. «Il faut savoir exactement quel genre d’animal a marché à tel endroit», explique Amalia. Ceux qui réussissent l’examen «en savent plus qu’un garde-forestier. Dans tous les cas, il faut avoir ses connaissances».

La princesse d’Orange et son cheval Mojito (Photo : RVD)

L’héritière du trône des Pays-Bas devra notamment gérer le domaine Het Loo

Comme l’écrit l’auteure, le but d’obtenir un permis de chasse n’est pas tant de pouvoir chasser mais bien d’acquérir des connaissances pour gérer les domaines forestiers de la Couronne. Les domaines de chasse de la famille royale sont un sujet très sensibles aux Pays-Bas. Chaque année, la polémique concernant la fermeture du domaine Het Loo pour la chasse privée du roi Willem-Alexander revient sur le tapis.

Le domaine royal ou (Kroondomein) Het Loo est un parc de 9700 hectares, constitué à 80% de forêts, situé dans la Veluwe, la plus grande région de plaine du nord de l’Europe. Une partie de cette réserve naturelle est fermée au public une fois par an, de la mi-septembre à Noël. Cela correspond à la période de chasse. La raison de la fermeture est la privatisation des lieux pour que le roi puisse en faire un usage privé.

«Il s’agit d’une dérogation aux règles d’octroi de licence pour la subvention qui s’appliquent dans la province de Gueldre, car elle stipule qu’un gestionnaire ne peut conserver qu’un hectare pour un usage privé», écrit De Stentor. Or le souverain privatise 7200 hectares. Le grief le plus important est la période de fermeture qui s’étend sur trois mois. La loi indique pourtant qu’une des conditions pour l’obtention d’une subvention est l’ouverture des réserves naturelles 358 jours par an.

«Cependant, le roi maintient la zone fermée trois mois par an. On ne sait pas pourquoi cela a lieu. Le Parti pour les Animaux soupçonne que la famille royale chasse alors le gibier», écrit le quotidien Nu. En 2018, une coalition de partis avait fait une demande pour que la période d’ouverture de 358 jours soit respectée. La demande avait été rejetée avec pour seule justification que la fermeture avait affaire avec la «vie personnelle» du roi.

Cet immense domaine avait été acheté autrefois par la famille d’Orange comme terrain de chasse. La reine Wilhelmine en a fait don au peuple néerlandais en 1959. En réalité, la Couronne conserve l’usufruit et a le droit d’en jouir. Son utilisation (pour la chasse par exemple) et sa production (la vente de bois) sont toujours au profit de la famille royale. S’agissant d’une réserve naturelle, la Couronne, qui est sous la responsabilité du Roi, reçoit une subvention de 4,7 millions de l’État. Il s’agit du montant accordé pour la dernière période, allant de 2016 à 2021.

Une fois reine, Amalia devra elle aussi gérer ce domaine dont elle aura l’usufruit. On ne sait pas exactement si la princesse a déjà passé son examen pour obtenir son permis de chasse ou si elle est toujours en train de réviser le sujet. Actuellement en année sabbatique, ses parents ont déclaré récemment qu’elle apprenait beaucoup de choses, sans détailler de quoi il s’agissait réellement.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr