La princesse Ingrid Alexandra siège au Conseil d’État : une première dans l’histoire !

Jamais encore un membre de la famille royale norvégienne n’avait siégé au Conseil d’État sans être le souverain ou l’héritier. La princesse Ingrid Alexandra a eu ce privilège ce 21 janvier 2022, à l’occasion de son 18e anniversaire. La future reine de Norvège s’apprête-t-elle à assumer de plus en plus de fonctions officielles malgré sa position de seconde dans l’ordre de succession au trône ?

Lire aussi : Nouvelles photos officielles de la princesse Ingrid Alexandra de Norvège pour ses 18 ans

L’héritière de l’héritier de Norvège siège au Conseil d’État

Ce 21 janvier 2022, aucune célébration publique n’aura lieu pour fêter le 18e anniversaire de la princesse Ingrid Alexandra. Le dîner de gala qui était prévu pour célébrer sa majorité a été annulé. Le Palais a toutefois réservé un programme très solennel pour la princesse Ingrid Alexandra, la première enfant du prince héritier Haakon et de la princesse héritière Mette-Marit. La veille de son anniversaire, la princesse a rendu une visite aux trois pouvoirs de Norvège afin de se familiariser avec les différentes institutions du pays.

Ce 22 janvier, dans l’après-midi, la princesse recevra les salutations et les félicitations de la députation du pays. En matinée, c’est un autre rendez-vous très solennel auquel a eu droit la princesse. Pour la première fois, elle était conviée à siéger à côté de son père et de son grand-père au Conseil d’État. L’article 37 de la Constitution indique pourtant que seul l’héritier le plus proche du trône peut siéger au cabinet avec le roi.

En Norvège, le Conseil d’État est l’équivalent d’un conseil des ministres. Il se réunit autour du roi chaque semaine afin de parler des affaires en cours. En Norvège comme en Suède, l’héritier du trône assiste régulièrement à la réunion et remplace le souverain en cas d’incapacité (lorsqu’il est à l’étranger ou malade).

Jamais auparavant dans l’histoire de la Norvège, un autre membre de la famille royale n’a assisté à un Conseil d’État. La Cour royale précise que la princesse Ingrid Alexandra n’a qu’un rôle d’observatrice et ne peut intervenir. On ne sait pas s’il s’agit d’un privilège qui lui a été accordé pour son anniversaire ou si elle assistera régulièrement aux réunions pour la familiariser avec son rôle futur. La Cour a déjà fait savoir qu’elle assurera de plus en plus d’engagements officiels à l’avenir et pour organiser son agenda, la princesse Ingrid Alexandra a même reçu son propre bureau au Palais royal d’Oslo.

Lire aussi : Les 18 ans de la princesse Ingrid Alexandra : la future reine de Norvège en 18 photos

La princesse Ingrid Alexandra assumera-t-elle un rôle officiel ?

L’avenir de la princesse Ingrid Alexandra fait l’objet de spéculations en Norvège. Elle terminera bientôt ses études et elle pourrait s’engager dans l’armée à la rentrée prochaine. Lorsqu’elle deviendra la première reine régnante de Norvège, elle deviendra aussi le chef des Forces armées du pays. Son père, l’actuel héritier du trône, a suivi une formation de trois ans à l’Académie navale militaire. Le prince héritier Haakon a également étudié dans une université américaine. Il est probable que la princesse Ingrid Alexandra suive des études universitaires à l’étranger, certainement dans un domaine qui touche aux sciences politiques.

Quel avenir pour la princesse Ingrid Alexandra ? (Photo : Ida Bjørvik, Det kongelige hoff)

Bien qu’elle ne soit pas l’héritière directe du trône, la majorité de la princesse Ingrid Alexandra est célébrée d’une manière assez solennelle. Son grand-père, le roi Harald V, fêtera ses 85 ans le mois prochain et l’anniversaire réservé à la princesse a déjà tout l’allure de celui qu’on organiserait pour une héritière.

Son anniversaire rappelle celui de la princesse Catharina-Amalia des Pays-Bas. L’héritière du trône néerlandais a fêté ses 18 ans en décembre dernier. Pour l’occasion, la princesse d’Orange avait également pu siéger au Conseil d’État, bien que cet organe ait un rôle différent aux Pays-Bas et que le souverain et son héritier n’y siègent en réalité qu’à de rares occasions. Une autre héritière a récemment entamé sa vie d’adulte. La princesse Elisabeth de Belgique a suivi une formation militaire d’un an avant de commencer des études universitaires en histoire et politique à Oxford.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr