La princesse Léa de Belgique au mariage du grand-duc Georges à Saint-Pétersbourg

Ce 1e octobre, des milliers d’invités du monde entier ont rejoint Saint-Pétersbourg, la capitale de la Russie impériale. Hommes politiques, représentants religieux, culturels, associatifs étaient conviés au mariage religieux du grand-duc Georges de Russie et de Victoria Romanovna Bettarini. Parmi les nombreux membres du Gotha, on a pu remarquer la présence de la princesse Léa de Belgique, belle-fille du défunt roi Léopold III, amie proche des jeunes mariés.

Lire aussi : Emmanuel-Philibert de Savoie, Louis de Bourbon et le duc de Bragance au mariage du grand-duc Georges de Russie

La tante par alliance du roi Philippe au mariage du grand-duc Georges de Russie

Le grand-duc Georges de Russie et la princesse Léa de Belgique ont de nombreux amis en commun, comme la princesse Marie-Gabrielle de Savoie ou le roi Fouad d’Égypte. Le fils de la prétendante au trône impérial de Russie a longtemps vécu en Belgique, où il a travaillé pour les institutions européennes. C’est aussi en Belgique qu’il a rencontré Rebecca Bettarini et où ils ont vécu leurs premières années ensemble.

Durant son séjour en Belgique, le grand-duc Georges Mikhaïlovitch a montré son intérêt pour la fondation que dirige dorénavant seule la princesse Léa, depuis le décès de son époux, le prince Alexandre de Belgique, fils du roi Léopold III et de la princesse de Réthy. Le Fonds d’Entraide Prince et Princesse Alexandre de Belgique est une fondation au service des personnes fragilisées par la vie et la maladie. Familles et enfants défavorisés, malades, personnes handicapées ou dans le besoin, peuvent trouver auprès du Fonds aide et soutien.

Le grand-duc Georges et la princesse Victoria Romanoff lors de leur mariage à la cathédrale Saint-Isaac (Photo : Histoires Royales)

Rapidement, une amitié est née entre la belle-fille du défunt roi Léopold III et le descendant du tsar Alexandre II. Ils ont fait plusieurs voyages ensemble et ont assisté à divers événements heureux et malheureux du Gotha. La princesse Léa a été témoin des premiers instants du nouveau couple formé par le grand-duc Georges et Rebecca Bettarini, fille de l’ambassadeur d’Italie en poste en Belgique.

Lire aussi : Qui sont tous les princes et princesses de Belgique ?

La princesse Léa à la réception de mariage du tsarévitch Georges

La princesse Léa avait déjà visité la Russie avec le prince Alexandre. Ce 1e octobre, elle faisait partie des invités de premier plan à assister au mariage religieux du grand-duc Georges avec Victoria Romanovna, telle que Rebecca Bettarini est connue depuis sa conversion à la religion orthodoxe. La princesse Léa était invitée à la cérémonie religieuse qui s’est déroulée à la cathédrale Saint-Isaac de Saint-Pétersbourg. Outre des membres de la famille princière de Liechtenstein, la princesse Léa était même l’unique membre d’une famille royale régnante à assister au mariage.

Par la suite, les jeunes mariés ont rejoint la forteresse Pierre-et-Paul afin de se recueillir sur les tombes des empereurs et des grands-ducs de Russie, les ancêtres du marié. Ensuite, un cocktail était organisé à l’hôtel Astoria en présence de quelques invités proches. C’est en soirée que les invités VIP se sont retrouvés au Musée ethnographique pour la réception du mariage.

La princesse Léa de Belgique, veuve du prince Alexandre de Belgique arrive au Musée russe d’Ethnographie (Photo : Histoires Royales)

Retrouvez ici les photos de tous les invités de la réception au musée ethnographique. Parmi eux, il y avait le prince Stéphane Belosselsky-Belozersky, le prince Joachim et la princesse Yasmine Murat, prince et princesse de Pontecorvo, le duc et la duchesse de Bragance avec deux de leurs enfants, le prince héritier Leka et la princesse héritière Elia d’Albanie, le roi Siméon II de Bulgarie ou encore le comte d’Ampudia.

La princesse Léa était déjà divorcée deux fois lorsqu’elle a épousé le prince Alexandre. Elle est également mère de deux enfants, issus des deux premiers mariage. Née Léa Wolman, elle est la dernière princesse de Belgique a avoir obtenu ce titre automatiquement lors de son mariage en 1991. Le titre de princesse de Belgique accordé aux épouses suivantes l’a été accordé par décision et par arrêté royal.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr