Résumé épisode 7 The Crown saison 4 : Le principe héréditaire

Dans l’épisode 7 de la saison 4 de The Crown, diffusé sur Netflix depuis le 15 novembre, 2020, l’histoire se concentre sur le destin de la princesse Margaret, sœur de la reine Elizabeth II. En proie à des problèmes de santé mentale, Margaret va faire la découverte d’un secret familial. Résumé de l’épisode 7 de la saison 4 de The Crown.

Lire aussi : The Crown : comparaison des acteurs avec la réalité (saison 4)

La princesse Margaret dévalorisée se cherche une place

La princesse Margaret invite chez elle son ami Derek Jennings, surnommé Dazzle. Après une soirée à rire avec lui, elle tente une approche mais Dazzle la repousse. Elle était en train de tomber amoureuse de lui à cause de « sa vulnérabilité touchante ». Ensemble, ils ont discuté de la façon de trouver « la joie et le calme ». Sauf que Dazzle a choisi la prêtrise catholique pour trouver son bonheur, raison pour laquelle il a repoussé les avances de la princesse. Margaret se confie à sa sœur, la reine Elizabeth, à propos de sa soirée et de la façon dont son ami Dazzle l’a repoussée. Mais la princesse Margaret présente d’autres problèmes à seulement 54 ans. Elle tousse beaucoup et crache du sang. « Elle fumait plus de 60 cigarettes par jour », indique le journaliste qui annonce à la télé son hospitalisation.

La princesse Margaret tente sa chance avec Derek Jennings “Dazzle” mais refuse ses avances car il s’engage dans les ordres (Photo : capture d’écran Netflix)

La prince Philip célèbre l’anniversaire du prince Edward, dernier enfant de la reine et du duc d’Édimbourg. Lors de cet anniversaire, célébré en famille, le prince Philip explique comment la reine l’a convaincu d’avoir encore deux autres enfants après la princesse Anne. Il fait quelques blagues, laissant penser qu’il se soucie peu du sort de son dernier enfant. La princesse Margaret, qui se remet tout juste de son opération aux bronches, ne se sent pas très bien. Elle décide de ne plus fumer, ne plus boire et de se montrer responsable, elle qui jusqu’ici agissait comme la rebelle de la famille.

Pendant l’anniversaire du prince Edward, Margaret a une discussion franche avec la reine. En plus de prendre soin d’elle, elle a pris de bonnes résolutions. Elle souhaite s’impliquer plus dans la royauté et enfin assumer son rôle en tant que sœur de la reine. « Donnez-moi autant de responsabilités que vous le pouvez, autant de travail, autant de corvées », demande-t-elle à la reine. Ce dont elle a besoin est de « se sentir utile ».

Lire aussi : Les décors de Buckingham Palace dans The Crown

Margaret en proie à des problèmes de santé mentale

La reine Elizabeth rend visite à sa sœur et se rend compte que Margaret se sent très seule et s’ennuie. Mais en réalité, la visite de la reine est intéressée. Elle vient lui parler de la loi de régence de 1937 qui a créé une liste de dignitaires de la famille royale, appelés conseillers d’État, qui peuvent être appelés à suppléer le monarque lors de cérémonies officielles. Le nombre de conseillers d’État étant limité, la reine souhaite lui faire savoir qu’elle ne souhaite plus qu’elle en fasse partie. C’est le secrétaire de la reine, qui assiste à la réunion entre Elizabeth et sa sœur, qui a la lourde tâche de l’annoncer à Margaret. Depuis que le prince Edward est majeur et en âge théorique de gouverner, lui aussi rejoint la liste des conseillers d’État. Ce qui a pour conséquence d’exclure Margaret de cette fonction officielle.

La reine Elizabeth annonce à sa sœur qu’elle perd sa fonction de conseiller d’État (Photo : capture d’écran Netflix)

La princesse Margaret est peinée par cette nouvelle, expliquant à sa sœur, seule à seule après avoir renvoyé le secrétaire, qu’elle est angoissée par le temps. « Je ne vous ai demandé qu’une seule chose, avoir un travail, un but, un peu de dignité », s’énerve Margaret. « Si ça ne dépendait que de moi je vous aurais tout donné, le titre et tout ce qui va avec », lui rétorque la reine avec émotion. Malheureusement, la reine ne peut rien faire.

La princesse Margaret a décidé de s’exiler. Elle arrive à l’île Moustique, dans les Caraïbes, où la famille royale bénéficie d’une villa pour s’y réfugier en toute tranquillité. Le prince de Galles ne tarde pas à arriver lui aussi. Le prince Charles annonce à sa tante que Diana est à nouveau enceinte. Une nouvelle qu’elle accueille avec peu d’enthousiasme. Le prince Charles confirme que lui aussi vit des moments difficiles. « C’est déprimant ». Charles lui confie qu’il voit un thérapeute pour ses problèmes de couple. Il lui avoue que la raison de sa venue est de lui confier qu’il aimerait qu’elle aussi se fasse aider par une spécialiste.

Lire aussi : La robe de mariée de Diana dans The Crown : comparaison avec la réalité

Les cousines cachées de la reine Elizabeth dans un hôpital psychiatrique

De retour à Londres, la princesse Margaret accepte de se faire aider par une psy. « C’est scandaleux, que moi, une Altesse Royale, doive me rendre chez elle pour la voir », s’exclame la princesse Margaret à son chauffeur, sur le chemin vers sa psy. Chez sa psy, la princesse Margaret annonce qu’elle sait déjà tout et qu’elle a déjà suivi une thérapie conjugale. Elle ne sait pas ce que la psy peut lui apprendre. Margaret se montre à cheval sur le protocole et n’apprécie pas que sa psy lui parle sans utiliser les titres appropriés. Finalement, Margaret s’avoue « abattue » et accepte de se livrer.

Dès les premières minutes de la consultation avec sa psy, cette dernière évoqua quelque chose : l’existence de ses cousines Nerissa et Katherine Bowes-Lyons. Les filles de l’oncle Jack, frère de la reine-mère, sont enfermées dans un asile psychiatrique.

Lorsque la princesse Margaret évoque les deux cousines à la reine, cette dernière indique qu’elles sont mortes. Mais Margaret insiste qu’elles ne sont pas mortes. Après vérification aux archives, Nerissa et Katherine sont bien inscrites comme décédées, dans les archives officielles. « Comme c’est étrange », s’exclame la princesse Margaret.

La princesse Margaret retrouve son ami Dazzle. Elle l’emmène dans un asile psychiatrique et lui demande d’agir en tant que prêtre. Il doit retrouver Nerissa et Katherine, que Margaret soupçonne ne pas être mortes mais internées. En réalité, les deux cousines de la reine sont bien vivantes et malgré leur handicap mental savent très bien qui elles sont et qu’elles sont les cousines d’Elizabeth II. Selon Dazzle, il yaa également trois autres cousines internées dans cet établissement, qui elle aussi sont atteintes par une maladie mentale.

Dazzle retrouve Nerissa et Katherine Bowes-Lyon (Photo : capture d’écran Netflix)

La princesse Margaret s’empresse d’aller voir sa mère. « Cinq, cinq, maman, cinq membres de votre famille proche et internées, ce sont vos nièces », s’énerve Margaret. La reine-mère s’énerve lorsque sa fille lui parle des membres de sa famille qui sont internées. « Si on n’entre pas dans le moule parfait alors on sera craché dessus, écarté ou pire, déclaré mort », s’emporte Margaret choquée par le sort réservé à ses cousines.

Après que Margaret s’est calmée, la reine-mère retrouve sa fille et tente de s’expliquer. Elle lui explique que ses nièces souffrent de « crétinisme » et de « débilisme ».Selon la reine-mère, les antimonarchistes pourraient mettre en avant ce problème de santé pour justifier l’arrêt de la monarchie qui tient uniquement à une personne, qui pourrait avoir une défaillance mentale. « Le patrimoine génétique de cette famille ferait mieux d’avoir un taux de pureté de 100% », explique la reine-mère à sa fille, en reprenant les termes de leurs détracteurs.

Face à sa psy, Margaret lui demande si elle est destinée à « devenir folle ». Mais la psy la rassure, le gène récessif de leur état de santé vient de la famille Clinton et plus précisément du 21e baron Clinton. Les cousines souffrent d’un trouble du développement qui est transmis par des liens de sang, or Margaret et Elizabeth II partagent des liens de sang du côté paternel et non maternel. Mais la psy lui prescrit tout de même une psychothérapie, de l’exercice physique et des médicaments.

Margaret retrouve son ami Dazzle, devenu prêtre catholique. Il lui propose de la rejoindre à Rome, alors qu’elle semble perdue. Mais Margaret s’énerve, car s’approcher du catholicisme signifie qu’elle perdrait tous ses titres et privilèges, devenir catholique étant la première condition pour être exclu de la famille royale. Mais Margaret lui rappelle son rang et son importance en tant que sœur de la reine et fille du roi empereur. Elle refuse d’abandonner qui elle est. Elle se montre vexante et renvoie son ami, qui part déçu, alors qu’elle lui a demandé de ne plus jamais le revoir. Après cette dispute, Margaret qui se sent à nouveau seule et perdue, part se réfugier sur l’île Moustique.

< Lire le résumé de l’épisode 6 saison 4Lire le résumé de l’épisode 8 saison 4 >

Source : Netflix

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply