Le roi de Thaïlande offre des provisions dans un bidonville de Bangkok : propagande pour redorer son image

Le roi Maha Vajiralongkorn est déjà retourné en Allemagne, après avoir passé la journée de lundi dernier en Thaïlande. De retour en Bavière, faisant escale par Zurich pour reconduire la reine Suthida à son hôtel, un photographe allemand a été violemment arrêté par la police suisse à l’aéroport, alors qu’il voulait prendre des photos du roi à la sortie de l’avion. Critiqué pour passer son confinement dans l’hôtel de Bavière dans lequel il vit avec son harem à longueur d’année, le roi de Thaïlande a entamé une campagne de communication pour redorer son image auprès de son peuple. Il a notamment offert des sacs contenant quelques provisions, qui ont été distribués par sa milice dans le quartier de Klong Toey, connu comme étant le plus grand bidonville de Bangkok.

La milice royale a distribué des sacs de survie aux habitants du bidonville de Klong Toey, qui ont posé avec le portrait du roi pour le remercier (Image : Facebook/thaiarmedforce)

Lire aussi : Le roi de Thaïlande fait le point sur le coronavirus et offre du matériel médical

Opération de communication pour redorer l’image du roi de Thaïlande critiqué pour son absence en période de crise

Lundi dernier, le roi Maha Vajiralongkorn assistait aux cérémonies de la dynastie Chakri, journée durant laquelle le fondateur de la dynastie et les différents monarques sont honorés. Profitant de son passage éclair d’une journée dans son pays, le roi de Thaïlande a signé une loi concernant la gestion de crise du coronavirus, puis il a découvert le matériel médical qu’il a offert aux hôpitaux de la région. Après avoir été mis au courant de la situation par le Premier ministre, il a pris a direction de son hôtel bavarois, quelques heures plus tard. Même s’il est absent, le roi de Thaïlande agit à distance, ayant confié à l’armée une tâche permettant de prouver à son peuple qu’il les considère durant cette période de crise.

(Image : Facebook/thaiarmedforce)
(Image : Facebook/thaiarmedforce)

Lire aussi : Les Thaïlandais s’insurgent contre le Roi : Rama X vit en Allemagne en pleine crise du coronavirus

La propagande du roi Maha Vajiralongkorn dans le quartier de Klong Toey

La milice royale Chit Arsa, à la base un groupe de volontaires au service du roi transformés en gardes royaux, a distribué des sacs remplis de vivres et autres objets de première nécessité. En tout cas, c’est ce qui a été officiellement annoncé. Après enquête et témoignages recueillis par le journaliste Andrew MacGregor Marshall, les énormes sacs distribués dans le bidonville de Klong Toey ne contenaient en réalité qu’un peu de riz, des nouilles instantanées et du savon.

Des images du roi Maha Vajiralongkorn et de la reine Suthida étaient distribuées pour que les habitants prennent la pose en tenant le portrait (Image : Facebook/thaiarmedforce)
Image de propagande destinée à redorer l’image du roi qui vit à l’étranger pendant la crise du coronavirus (Image : Facebook)

L’opération de communication, véritable propagande, était bien rodée. La milice adoratrice du roi Maha Vajiralongkorn avait pour mission de distribuer les provisions et de prendre en photos les locaux, heureux de recevoir un cadeau de la part du roi. Il était demandé aux habitants de Klong Toey de disposer des chaises ou une table à l’extérieur de leurs habitations, car il était interdit que les sacs royaux touchent le sol. De la musique en l’honneur du roi était diffusée par des hauts-parleurs installés sur les véhicules des Chit Arsa. Les habitants ont été priés d’accepter d’être photographiés, tenant en main le portrait du roi.

Les habitants devaient installer une table pour ne pas que le sac royal touche le sol (Image : Facebook)

Les sacs de survie suffiront-ils à calmer les Thaïlandais en colère ?

La milice armée a répercuté la mission de distribution des sacs de survie sur ses réseaux sociaux, en publiant de nombreuses photos. Ironiquement, en légende des photos, on peut lire : « Pas besoin de caméras ni de coups de projecteurs pour faire cela. Apporter un soutien moral à ceux qui souffrent le plus de cette situation st le seul but. » L’armée royale précise que cette action humanitaire a eu lieu durant la nuit pour rester discrète, respecter le couvre-feu imposé et déranger le moins possible les habitants dans leurs activités quotidiennes.

Lire aussi : La princesse Sirivannavari produit du gel hydroalcoolique : un coup de pub ?

Le coût de la monarchie en Thaïlande s’élève à 29,7 milliards de baht (environ 810 millions d’euros) par an, dont 7,7 milliards de baht (environ 215 millions d’euros) sont directement utilisés pour le roi et ses cabinets. 6,5 milliards de baht (environ 180 millions d’euros) sont réservés aux dépenses de représentation, d’organisation de réceptions et pour couvrir les frais de vols et de transport de la famille royale. Le coût de la monarchie par habitant est l’un des plus élevés au monde. Comparé à ce faramineux budget, offrir des sacs de provision dans un quartier de la capitale était la moindre des choses à faire.

Source : Prachatai, ThaiArmedForce

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr