Le rare hommage de Felipe VI à Juan Carlos qui a œuvré au « triomphe de la démocratie »

Depuis près d’un an, le roi Felipe a pris des distances avec son père, après l’avoir privé de sa dotation, et après avoir pris note de son exil volontaire hors d’Espagne. Il est donc rare que le roi d’Espagne fasse référence à son père, surtout en des termes élogieux. Ce 23 février, le roi Felipe a rendu un brillant hommage à Juan Carlos, à l’occasion de la commémoration des 40 ans du coup d’État du 23.

YouTube video

Lire aussi : Émeutes en Espagne après l’arrestation du rappeur Pablo Hasél pour lèse-majesté

Felipe VI rappelle le rôle déterminant joué par Juan Carlos dans la tentative de coup d’État de 1981

Nombreux sont les soutiens du roi émérite Juan Carlos qui mettent en avant l’œuvre de l’ancien souverain pour avoir instauré puis maintenu la démocratie en Espagne. Depuis quelques temps, le roi Felipe n’osait plus mentionner son père, qui a cumulé les polémiques, comme lorsqu’il a remboursé 648 000 € au fisc afin d’éviter la plainte pour fraude fiscale, alors qu’une enquête est toujours en cours en Suisse pour déterminer la nature du don de 100 millions de dollars de la part de l’ancien roi d’Arabie saoudite.

Le roi Felipe s’est rattrapé ce 23 février, à l’occasion des commémorations du coup d’État avorté. Le 23 février 1981, sous le commandement du lieutenant-colonel Antonio Tejero, 200 hommes de la garde civile ont pris d’assaut le Congrès des députés, en période de remaniement du nouveau gouvernement. Juan Carlos a joué un rôle déterminant dans l’avortement de ce putsch militaire.

Le roi Felipe a prononcé un discours au Congrès des députés ce 23 février, dans lequel il a rappelé le rôle déterminant joué par Juan Carlos pour mettre fin au putsch militaire de 1981 (Photo : EFE/ Juan Carlos Hidalgo POOL /ABACAPRESS.COM)

Felipe se souvient du message télévisé de son père

Février 1981, à une heure du matin, Juan Carlos apparait à la télévision, en uniforme de capitaine général des armées. Il défend la Constitution et la démocratie de son pays. Sa ferme intervention marque l’avortement de ce coup d’État. Un acte fort, qui aujourd’hui encore est gravé dans la mémoire de nombreux Espagnols. « Cette nuit-là, j’ai également été témoin – encore enfant – de cet épisode historique et j’ai appris l’immense valeur incalculable que la liberté a pour le peuple espagnol », a déclaré le roi Felipe lors de la commémoration de cet événement, invité à prononcer un discours au Congrès des députés.

Le roi Felipe a rappelé le rôle joué par son père : « Face à cette fracture inacceptable de l’ordre démocratique légitime et légal, le roi Juan Carlos I a assumé en tant que chef de l’État sa responsabilité et son engagement envers la Constitution ». Il a ensuite cité les paroles prononcées ce jour-là par son père, qui a assuré « toutes les mesures nécessaires pour maintenir l’ordre constitutionnel dans le cadre de la législation actuelle ». Le roi Felipe est fier de ce moment. Comme il le rappelle, ce discours a été diffusé « à tous les Espagnols dans un message télévisé qui fait déjà partie de notre mémoire collective. Sa fermeté et son autorité ont été déterminantes pour la défense et le triomphe de la démocratie ».

YouTube video

Source : Casa Real

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr