Le roi des Zoulous est mort à 72 ans

Cela faisait plusieurs jours que la santé du roi des Zoulous était un sujet préoccupant mais le Palais se voulait rassurant. Il avait été emmené aux soins intensifs il y a déjà plusieurs semaines. Le Palais Royal avait indiqué que son hospitalisation était en rapport avec son diabète. Le roi Goodwill Zwelithini, 72 ans, était en fonction sur le trône traditionnel depuis 1968. Il est décédé ce 12 mars 2021.

Le roi des Zoulous a succédé à son père en 1968 dans ce royaume traditionnel sud-africain (Photo : Wikimedia Commons)

Lire aussi : Pour le roi des Zoulous le coronavirus est une punition de Dieu : il demande à son peuple de respecter les consignes sanitaires

Le roi Goodwill Zwelithini est mort

Les malheurs s’enchainent en Afrique du Sud, dans le royaume traditionnel des Zoulous. En novembre 2020, on apprenait la mort soudaine du fils ainé du roi, le prince Lethukuthula. La mort du prince s’est avérée être un meurtre par empoisonnement. Le roi Goodwill Zwelithini, déjà peiné par la mort de sa sœur, reine Noloyiso Sandile des Rharhabe, des suites du coronavirus, devait à présent affronter la mort de son fils ainé.

EWN reprend l’annonce faite ce matin par le prince Mangosuthu Buthelezi, qui fait office de porte-parole pour la famille. Le roi Goodwill Zwelithini est mort à 72 ans aux petites heures du 12 mars 2021. « Au nom de la famille royale, nous remercions la nation pour vos prières et votre soutien continu en cette période des plus difficiles », lit-on dans le communiqué.

Goodwill Zwelithini est né le 14 juillet 1948, fils ainé du roi Cyprian Bhekuzulu et de la reine Thomo. Il devient roi du royaume zoulou en 1968 à la mort de son père, alors qu’il n’avait que 20 ans.  Entre 1968 et 1971, il a vécu en exil à Sainte-Hélène pour échapper à une tentative d’assassinat. Une régence était alors assurée par l’un de ses frères, le prince Israel. Il ne sera officiellement couronné qu’en 1971, lorsqu’il a pu revenir dans son pays.

Le roi des Zoulous et la reine Mantfombi Dlamini à Londres en 2010 (Photo : Suzan/PA Photos/ABACAPRESS.COM)

Le nom de son successeur n’est pas encore connu. Parmi ses nombreux enfants, le prince Misuzulu fait partie de ceux qui semblent favoris. Le prince Misuzulu est le fils de Goodwill Zwelithini et de son épouse principale, la Grande Épouse, aussi appelée reine Mantfombi. Elle est la fille de l’ancien roi Sobhuza II du Swaziland et donc, la sœur du roi Mswati III d’Eswatini.

Le roi Goodwill Zwelithini est le monarque zoulou ayant connu le plus long règne

Le roi des Zoulous est souvent au cœur des polémiques, notamment pour ses positions extrêmement conservatrices mais aussi pour les nombreux cas d’expropriation, étant l’un des plus grands propriétaires fonciers d’Afrique du Sud. Il avait fêté le 49e anniversaire de son couronnement en décembre dernier.

L’Afrique du Sud, bien que république, reconnait un certain nombre de royaumes traditionnels, dans lesquels les monarques occupent un réel rôle de médiateur au niveau local et un rôle symbolique, en tant que garant de la préservation culturelle de leur tribu. Le roi Goodwill Zwelithini est le souverain du peuple zoulou, anciennement regroupé dans le Zoulouland, qui aujourd’hui fait partie de la province sud-africaine du KwaZulu-Natal. L’année dernière le gouvernement sud-africain avait alloué un portefeuille de 3,7 millions € pour faire fonctionner la monarchie zouloue.

Après des siècles de clans et tribus dirigés par un chef, le royaume des Zoulous (ou Empire zoulou) fut un État reconnu lorsqu’il acquit son indépendance en 1816. Au milieu de son règne, en 1883, le roi Cetshwayo kaMpande vit son royaume devenir le Zoulouland et passer sous le contrôle britannique. Lorsque l’Afrique du Sud prit son indépendance en 1961, la république reconnut également une liste de royaumes traditionnels.

Lire aussi : Le roi zoulou s’oppose à l’éducation sexuelle dans les écoles primaires sud-africaines

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr