Historique des hospitalisations du prince Philip : le dossier médical du duc d’Édimbourg

Malgré sa santé de fer pour ses 99 ans, le prince Philip a un dossier médical bien rempli. Après une jeunesse à fréquenter les hôpitaux pour soigner des blessures dues au polo, le duc d’Édimbourg se fera régulièrement hospitalisé pour des contrôles, des suivis de traitement ou des opérations plus conséquentes dues à son âge.

Le prince Philip a été hospitalisé à de nombreuses reprises, pour des accidents ou des soucis de santé. Liste des opérations du duc d’Édimbourg et son dossier médical complet (Infographie : Histoires Royales)

Lire aussi : Juan Carlos affaibli photographié à Abu Dhabi avec deux gardes du corps pour le soutenir

Le dossier médical du duc d’Édimbourg

Au tout début du règne de la reine Elizabeth II, en 1952, le duc d’Édimbourg attrape la jaunisse. Une maladie qui lui vaudra d’être hospitalisé par la suite à plusieurs occasions. Jusque dans les années 70, le pince Philip est en bonne santé. Les premiers signes de vieillissement apparaitront d’abord sous la forme de rhumatisme et d’arthrite. Il souffrira de douleurs au poignet et à la main, à cause de sa grande pratique du polo et des milliers de mains qu’il a serrées vigoureusement.

Il changera de poignée de main dans les années 70, serrant plus délicatement la main de son interlocuteur, après avoir fait une synovite aux tendons de la main et après avoir développé différentes formes d’arthrose. En 1971, il décide d’abandonner officiellement sa carrière dans le polo. Alors qu’il fête ses 50 ans, il n’est pas question pour lui d’abandonner sa passion pour les chevaux et se tourne alors vers une autre discipline plus sage, l’attelage.

En 1963, quelques jours après avoir reçu trois points de suture au bras gauche, suite à des entailles en pratiquant le polo, il remonte à cheval, avec un bandage au bras (Photo : PA Photos/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Le message du prince Charles à son père et à ses fils pour la fête des pères

Des blessures en jouant au polo

Le polo lui aura valu ses premiers passages à l’hôpital. En 1961, il se fracture l’os de la cheville gauche. En 1963, il se blesse au bras en pratiquant le polo. Trois points de suture lui seront nécessaires pour refermer l’entaille. 1964, il souffre de douleurs à l’épaule gauche et une radio permet de lui diagnostiquer une inflammation des ligaments de l’épaule.

En 1967, on enlève un kyste au poignet droit du duc d’Édimbourg. En 1987, il devra être hospitalisé pour soigner une hernie et en 1996, il subit une ablation d’une excroissance bénigne sur le nez.

Lire aussi : La reine Elizabeth partage 9 souvenirs avec son époux pour les 99 ans du prince Philip

Les hospitalisations du prince Philip en prenant de l’âge

Jusqu’ici l’époux de la reine Elizabeth n’avait pas encore montré de signes de faiblesse. À partir de son 82e anniversaire, au milieu des années 2000, il ne monte plus à dos de cheval lors des cérémonies officielles et préfère s’installer à bord d’une calèche. Il dit souffrir du dos, et du cou. En 2005, il se coince le cou et doit annuler une série d’engagements. En 2006, il chute dans sa baignoire et se retrouve avec un œil au beurre noir.

Avec l’âge, le prince Philip a subi quelques interventions chirurgicales (Photo : Anwar Hussein/EMPICS Entertainment/ABACAPRESS.COM)

En 2008, le prince Philip est emmené à l’hôpital. Il souffre d’une infection à la poitrine et subit plusieurs contrôles. La presse dévoilera qu’il aurait été diagnostiqué atteint du cancer de la prostate. Buckingham, qui avait fait savoir qu’aucun commentaire ne serait fait sur les conditions médicales du prince Philip, est obligé de réagir, au vu de la gravité du diagnostic imaginé par les médias. Le Palais dément formellement que le duc d’Édimbourg ait le cancer de la prostate.

En juin 2010, ses différents problèmes à la main continuent à s’intensifier. Il souffre du syndrome du canal carpien, qui lui cause des douleurs ou des endormissements à la main. Il subira une petite opération, la veille de son 89e anniversaire.

Lire aussi : Quand Philip Mountbatten fut le seul roturier Altesse royale : le prince qui a renoncé à ses titres par amour

Les soucis de santé de l’époux de la reine Elizabeth s’intensifient

En 2011, le prince Philip subit une opération cardiaque. Il a 90 ans et on pratique avec succès une « minime opération intrusive pour une pose de stents coronariens », annonce la BBC. En juin 2012, le duc d’Édimbourg souffre d’une infection à la vessie qui nécessitera une intervention. Il sera de nouveau hospitalisé quelques mois plus tard, au mois d’août, suite à une rechute. En juin 2013, il fait un court séjour à l’hôpital pour un laparoscopie, c’est à dire une exploration abdominale.

En avril 2018, le prince Philip est emmené à l’hôpital pour subir une opération planifiée à la hanche. En janvier 2019, le duc d’Édimbourg fait un accident de voiture. Il se dit ébloui par le soleil même si les témoins affirment le contraire. Il rendra son permis de conduire suite à cet accident qui lui vaudra une hospitalisation de contrôle. En décembre de la même année, il est hospitalisé pour une raison inconnue. Buckingham indique qu’il suit un traitement pour une condition préexistante.

À 99 ans, le mardi 16 février 2021, le prince Philip est hospitalisé par précaution, après avoir été victime d’un malaise et montrant des signes de faiblesse. Il n’a cependant pas été emmené en hélicoptère, mais en voiture, sans passer par les urgences. Il devait y rester quelques jours mais son séjour se prolonge tout le weekend et une partie de la semaine suivante. Son fils, le prince Charles lui a rendu visite au King Edward VII Hospital, et son petit-fils, le prince William se veut rassurant en donnant de ses nouvelles.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr