Le prince Andrew est attaqué en justice pour agression sexuelle sur mineure

Jusqu’à présent, le prince Andrew, duc d’York, était simplement inquiété dans l’affaire initiée par Virginia Giuffre, qui se dit victime du milliardaire Jeffrey Epstein. Le prince Andrew est à présent attaqué en justice par la victime, qui depuis des années clame que le deuxième fils de la reine Elizabeth II était l’un des hommes ayant profité du réseau de prostitution de Jeffrey Epstein. Virginia Giuffre affirme avoir eu plusieurs relations sexuelles avec le prince Andrew à 17 ans.

Lire aussi : « Il sait ce qu’il a fait et j’espère qu’il avouera » : Virginia Roberts s’exprime sur le prince Andrew dans l’affaire Epstein

L’implication du prince Andrew dans l’affaire Epstein

Virginia Giuffre, connue auparavant comme Virginia Roberts, 38 ans aujourd’hui, est à l’origine du scandale entourant le milliardaire américain Jeffrey Epstein. En 2015, elle a fondé une association d’aide aux victimes du milliardaire, qu’elle accuse d’avoir organisé un réseau de prostitution de mineures. L’homme d’affaires, qui possède des propriétés aux quatre coins du monde, dont une île privée, aurait proposé des filles à ses proches. Le prince Andrew n’a jamais caché son amitié pour le milliardaire, y compris après sa première condamnation. Il a depuis lors demandé pardon pour son erreur de jugement.

Virginia Giuffre Roberts a dévoilé le réseau de prostitution du milliardaire Jeffrey Epstein. Elle accuse le prince Andrew d’avoir été l’un des hommes profitant du réseau (Photo : Emily Michot/Miami Herald/TNS/SPUS/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Quand le prince Andrew se plaignait de sa vie en se faisant masser les pieds chez Epstein par des Russes

En 2017, la justice classe le dossier suite à un accord trouvé entre la plaignante et l’accusé. L’ensemble du dossier était sous scellé. Le 6 juillet 2019, Jeffrey Epstein est incarcéré en vue d’un nouveau procès, après le descellement du dossier, rendant public un grand nombre de témoignages et de documents de justice. Le descellement a notamment permis de découvrir les accusations faites par Virginia Giuffre à l’encontre du prince Andrew. Lors des interrogatoires, elle détaille les différentes circonstances dans lesquelles elle aurait eu des rapports sexuels avec le duc d’York. Le 10 août 2019, Jeffrey Epstein est retrouvé mort dans sa cellule. Depuis lors, plusieurs actions en justice sont en cours, notamment à l’encontre de Ghislaine Maxwell, la richissime héritière et compagne de Jeffrey Epstein, que les victimes accusent d’avoir joué le rôle d’entremetteuse.

Après la mort du milliardaire, le prince Andrew s’est retrouvé au centre de l’affaire, étant l’une des personnes mentionnées dans les documents à pouvoir encore répondre des accusations. À l’automne 2019, après une désastreuse interview vérité avec la BBC, le prince Andrew choisit de se retirer de la vie publique. Cette retraite qualifiée de «temporaire», dure toujours depuis lors. À plusieurs reprises, il a clamé son innocence. Il dit avoir accepté de collaborer avec les autorités américaines pour être entendu en tant que témoin, ce que démentent formellement les avocats des victimes.

Le prince Andrew dément toutes les accusations. Ici photographié juste avant de prendre sa retraite de la vie publique à l’automne 2019 (Photo : David Moffitt Future Earth/Photoshot/ABACAPRESS.COM)

Virginia Giuffre attaque officiellement en justice le prince Andrew

Ce lundi 9 août 2021, les avocats de Virginia Roberts ont déposé un dossier devant un tribunal civil de la ville de New York. L’accusé est mentionné comme « le prince Andrew, duc d’York alias Andrew Albert Christian Edward». La plaignante accuse le prince de 61 ans de « coups et blessures». Il est également question d’avoir infligé intentionnellement une détresse émotionnelle. Le dossier a été déposé symboliquement le jour du 38e anniversaire de Virginia. Elle accuse le deuxième fils de la reine Elizabeth de l’avoir forcée à trois reprises d’avoir des relations sexuelles avec lui, à Londres, sur l’île privée du milliardaire dans les Îles Vierges et à New York, alors qu’elle n’avait que 17 ans, en 2001.

Le prince Andrew photographié avec Virginia Roberts à Londres, lors d’une soirée décrite par la victime (Photo : Virginia Giuffre)

On peut lire dans la plainte, relayée par la BBC, que «les actions du prince Andrew, décrites ci-dessus, constituent une conduite extrême et scandaleuse qui choque la conscience. L’abus sexuel du prince Andrew sur un enfant qu’il savait être une victime de trafic sexuel et, alors qu’il avait environ 40 ans, dépasse toutes les limites possibles de la décence et est intolérable dans une communauté civilisée».

La plainte s’inscrit dans le cadre du Child Victims Act de New York, qui permet aux victimes d’attaquer leur agresseur, précise le communiqué envoyé par les avocats de Virginia Roberts. Ghislaine Maxwell, déjà entendue par la justice, a plaidé non coupable aux accusations fédérales selon lesquelles elle aurait participé à l’abus de quatre filles mineures. Elle doit être jugée en novembre. Dans la plainte, les avocats de Virginia Roberts insistent sur le fait que jusqu’ici, le duc d’York ou ses représentants ont chaque fois rejeté les demandes de fournir des éléments sur «le contexte ou l’explication qu’il pourrait avoir, et d’explorer des approches alternatives de règlement des différends».

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr