La princesse Charlène remercie le roi des Zoulous après leur rencontre

Sur ses réseaux sociaux, la princesse Charlène de Monaco a publié un énième message qui fait écho à la guerre de succession sur le trône zoulou. L’épouse du prince Albert II a fait savoir qu’elle proposait son aide en tant que médiatrice au sein de la famille royale zouloue, dont une partie rejette le règne actuel du roi Misuzulu. La princesse Charlène a rencontré le roi il y a quelques jours et lui prête une fois de plus allégeance publiquement en postant sur Instagram une photo à ses côtés.

Lire aussi : La princesse Charlène très pieuse sur sa première photo depuis sa dernière admission à l’hôpital

Charlène de Monaco prête allégeance au roi Misuzulu

Il y a quelques jours, la princesse Charlène était invitée à rencontrer le roi Misuzulu Zulu, qui a succédé à son père au printemps dernier. La princesse Charlène avait été profondément peinée d’apprendre la mort du très controversé roi Goodwill Zwelithini, en mars dernier. Le roi est mort de complication liées au diabète, après près de 50 ans de règne. La princesse Charlène fut la seule royauté européenne à assister à ses funérailles.

Coincée en Afrique du Sud suite à une infection de la zone ORL, développée après une opération des sinus, la princesse Charlène renoue avec son ancienne vie dans la province du KwaZulu-Natal. En plus de consacrer une bonne partie de son temps à la protection des rhinocéros dans une réserve près de Durban, elle tente d’apporter son aide au nouveau roi Misuzulu, l’un des fils du défunt roi Goodwill Zwelithini. Le roi Misuzulu a été nommé roi par sa mère, la reine Mantfombi, l’une des 5 épouses du défunt roi, elle-même décédée dans des conditions mystérieuses seulement trois semaines après sa nomination en tant que régente.

La princesse Charlène vit dans la province du KwaZulu-Natal depuis qu’elle est bloquée en Afrique du Sud (Photo : capture vidéo Fondation Princesse Charlène)

Bien qu’officiellement reconnu par le président sud-africain comme le nouveau chef des Zoulous, le règne de Misuzulu est réfuté par plusieurs de ses demi-frères et demi-sœurs. Entre des accusations de rédaction d’un faux testament et d’une tentative d’empoisonnement le soir de son anniversaire, le roi Misuzulu ne connait pas un début de règne paisible.

Une nouvelle photo de la princesse Charlène de Monaco avec le roi des Zoulous

La princesse Charlène, qui était très proche de l’ancien roi, a décidé d’apporter son aide à la famille et s’est publiquement présentée comme une médiatrice dans l’affaire. Il y a quelques jours, elle avait rencontré le roi Misuzulu et elle avait posté dans une Story Instagram (une publication éphémère) une photo de leur rencontre. Ce dimanche 17 octobre, la princesse Charlène a partagé à nouveau cette même photo en noir et blanc, dans une publication classique cette fois-ci.

«Merci pour votre bonté et votre soutien», a écrit la princesse Charlène au roi Misuzulu, dans le message qui accompagne sa photo. La princesse a même signé son message en zoulou. Elle a écrit «Bayade Nkosi», qui est une formule de louange que l’on prononce au par exemple au passage du Roi. La photo est accompagnée d’une musique de Margaret Singana, intitulée We are growing.

Dans les commentaires sous la photo, les fans de la princesse font part de leur inquiétude en constatant son apparence. Certains ont remarqué la minceur des bras et de ses poignets. La princesse Charlène a subi une dernière opération réparatrice sous anesthésie générale la semaine dernière. Cette opération a été annoncée comme la dernière avant un potentiel retour de l’épouse du prince Albert II à Monaco.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr