Le roi des Zoulous se remet de sa tentative d’empoisonnement

Il y a une semaine, le roi Misuzulu interrompait brusquement son repas d’anniversaire dans un restaurant de la banlieue de Durban. Le successeur controversé du roi Goodwill Zwelithini aurait été empoisonné, alors que la guerre continue au sein de la famille royale, entre les partisans du roi et un groupe de frères et sœurs qui refusent d’accepter sa place sur le trône.

Lire aussi : Misuzulu Zulu devient le nouveau roi des Zoulous et craint pour sa vie

Le roi Misuzulu a été empoisonné à sa fête d’anniversaire

Le 22 septembre dernier, le roi Misuzulu des Zoulous fêtait son anniversaire, la veille du jour J, dans un restaurant du complexe de luxe, The Pearls of Umhlanga, au nord de Durban. Au milieu de la soirée, le roi des Zoulous s’est senti très mal et a quitté de toute urgence la table. Son état de santé était tellement préoccupant qu’un médecin a dû intervenir sur place. Rapidement, on a soupçonné qu’il avait été empoisonné. Le lendemain, le roi a annulé le discours qu’il devait prononcer à l’occasion d’une fête traditionnelle, ajoute IOL.

Une semaine plus tard, le prince Thulani, porte-parole de la famille royale a déclaré : «Le roi se porte très bien, il s’est complètement rétabli. Nous n’avons pas reçu les résultats. Nous comprenons qu’il s’agit d’informations confidentielles entre le roi et son médecin. Je ne pourrai pas demander ou divulguer ces informations sans son consentement. Mais je peux confirmer que le roi s’est complètement rétabli».

Le roi Misuzulu s’est remis de son empoisonnement (Photo : capture d’écran YouTube)

Lire aussi : 3,8 millions € accordés au nouveau roi des Zoulous pour le fonctionnement de sa monarchie

L’empoisonnement du roi Misuzulu n’est pas une supposition farfelue quand on connait la guerre qui fait rage actuellement au sein de la famille royale. Le roi Misuzulu a succédé à son père de manière peu conventionnelle. La succession n’est pas automatique sur le trône zoulou. C’est un conseil de famille qui désigne habituellement lequel des fils du défunt roi lui succède. À la mort du roi Goodwill Zwelithini, en mars 2021, c’est l’une de ses épouses, la reine Mantfombi Dlamini qui a été nommée régente, pour assurer une présence sur le trône durant la période de deuil et jusqu’à l’ascension du nouveau roi.

La reine Mantfombi est décédée dans des conditions peu claires, à 65 ans, cinq semaines après avoir été nommée régente. Elle pourrait également avoir été empoisonnée. Dans son testament, elle a nommé son fils, le prince Misuzulu comme nouveau roi des Zoulous. Depuis lors, une faction de la famille refuse de reconnaitre Misuzulu comme roi légitime. Ses opposants ont pour leaders le prince Mbonisi et la princesse Thembi, un demi-frère et une demi-sœur du roi. Eux souhaiteraient que ce soit le prince Simakade, le fils aîné survivant du roi Goodwill Zwelithini, qui devienne roi. Le prince Simakade est le fils ainé illégitime du défunt roi. Le fils ainé légitime, le prince Lethukuthula est décédé empoisonné lors d’une soirée, en novembre 2020. Plusieurs actions en justice sont en cours. Un expert en graphologie a déjà remis son rapport selon lequel la signature du roi Goodwill Zwelithini sur son testament désignant la reine Mantfombi comme régente, serait fausse.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr