La princesse Élisabeth rejoindra l’École royale militaire

C’est dorénavant officiel, le Palais royal a envoyé un communiqué matinal pour annoncer que la duchesse de Brabant allait poursuivre la tradition familiale. La princesse Élisabeth achèvera son année scolaire d’ici quelques jours au Pays de Galles, puis elle rejoindra les rangs de l’armée pendant un an. Comme son père, son oncle, son cousin, son arrière-grand-père et les précédents rois des Belges, la princesse Élisabeth est inscrite à l’École royale militaire.

La princesse Élisabeth va rejoindre l’École royale militaire. Ici le jour de son anniversaire, lorsque son père lui remet le Grand cordon de l’ordre de Léopold (Photo : capture d’écran)

Lire aussi : Les enfants de Philippe et Mathilde appellent des personnes âgées pendant le confinement

La duchesse de Brabant entame sa carrière militaire

La princesse Élisabeth est en train de clôturer son cursus scolaire secondaire à l’UWC College au Pays de Galles. Selon le communiqué du Palais royal, elle obtiendra son diplôme ce 23 mai. Depuis deux ans, la fille aînée du roi Philippe suivait ses deux dernières années d’études secondaires à l’étranger, pour décrocher un baccalauréat international, après avoir suivi l’ensemble de sa scolarité à Bruxelles, dans une école néerlandophone. La duchesse de Brabant, héritière du trône de Belgique, est de plus en plus scrutée, surtout depuis son 18e anniversaire fêté publiquement et en grandes pompes le 25 octobre 2019. L’avenir de la princesse Elisabeth intriguait les Belges, d’autant plus qu’elle est appelée à devenir la première reine souveraine du pays.

La princesse Elisabeth s’apprête à rentrer à l’ERM (Photo : Palais royal)

Le souverain belge est le chef des armées et sa formation militaire semble donc nécessaire. S’agissant de la première femme à hériter du trône, il n’était pas certain qu’elle suive cette voie. Finalement, il a été décidé qu’Élisabeth suivra bien une formation d’un an à l’École royale militaire (ERM). La formation en sciences sociales et militaires débutera dès le 31 août. À l’issue de cette année, il est probable que la duchesse de Brabant enchaine et complète sa formation en s’inscrivant à l’université. La fille aînée du roi Philippe et de la reine Mathilde peut prétendre à un dotation royale depuis sa majorité. Elle a décidé d’y renoncer le temps de poursuivre ses études. Il semblerait donc qu’elle soit embarquée pour encore de nombreuses années avant d’assumer un rôle de représentation.

Depuis ses 18 ans, la princesse Elisabeth est un peu plus médiatisée. Pendant la crise du coronavirus, elle s’est préoccupée du bien-être des personnes âgées isolées (Photo : Palais royal)

Lire aussi : Trois générations de la famille royale belge réunies : album photos de famille pour l’anniversaire d’Élisabeth

La famille royale belge et l’École royale militaire

Fondée sous l’impulsion de Léopold 1e en 1834, l’École royale militaire voit le jour peu de temps après la création de la jeune Belgique. Le premier roi des Belges, lui-même ancien héros de la guerre, ayant combattu au sein de l’armée impériale russe, s’est rendu compte de la nécessité d’avoir des forces armées professionnelles. Depuis lors, cette école forme l’ensemble des officiers des différentes composantes de l’armée. Les études qui y sont dispensées équivalent au niveau universitaire.

Le roi Léopold II a décidé d’envoyer plusieurs princes de Belgique (ses neveux, n’ayant lui-même qu’une descendance féminine) à l’École royale militaire. C’est ainsi qu’est née la tradition familiale. Les futurs rois Albert 1e, Léopold III, Philippe ont tous suivi une formation à l’École royale militaire. Le roi Albert II, grand-père de la princesse Élisabeth n’a pas été à l’ERM mais au Centre d’instruction de la marine. Le roi Baudouin n’a pas suivi de formation militaire ayant été appelé à monter sur le trône très jeune et suivant la Question royale.

Le roi Philippe est général et amiral. L’oncle d’Élisabeth, le prince Laurent est capitaine de vaisseau et a également été à l’ERM. Tout comme le prince Amedeo, cousin d’Elisabeth, qui lui est sous-lieutenant. La princesse Astrid est colonel dans la composante médicale de l’armée. C’est en tenues d’apparat militaires que la famille royale belge a l’habitude de se présenter lors des événements protocolaires, notamment pour assister au défilé militaire le jour de la Fête nationale.

Lors du 21 juillet, le roi Philippe et sa famille portent leurs tenues d’apparat militaires (Photo : Belga)

Lire aussi : « Le pays peut compter sur mon engagement » : le discours optimiste de la princesse Élisabeth qui a « foi en l’avenir »

Source : Monarchie

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.