La reine Máxima révèle ce qu’elle aurait fait si elle n’était pas devenue Reine

Ce 17 mai 2021, les Néerlandais ont pu découvrir leur Reine sous un nouveau jour. La reine Máxima a accordé une interview à la première chaine publique néerlandaise à l’occasion de son 50e anniversaire. Durant l’entretien, l’épouse du chef d’État a révélé qu’elle ne pensait jamais se marier et elle a dévoilé ce qu’elle aurait fait de sa vie si elle n’était pas devenue Reine.

Qu’aurait fait Maxima de sa vie si elle n’était pas devenue reine des Pays-Bas ? (Photo : Patrick van Katwijk/DPA/Abacapress)

Lire aussi : La reine Máxima était persuadée qu’elle ne se marierait jamais

Une Argentine devenue reine des Pays-Bas

La reine Máxima des Pays-Bas s’est confiée dans l’émission spéciale qui lui était dédiée hier soir sur la première chaine publique néerlandaise, à l’occasion de ses 50 ans. Une interview réalisée à son domicile, au palais Huis ten Bosch, il y a quelques jours, et qui a été suivie par plus de 3,2 millions de téléspectateurs.

Máxima Zorreguieta Cerruti, née le 17 mai 1971 à Buenos Aires, est la fille de Jorge Zorreguieta, ministre de l’Agriculture de 1979 à 1981. Le journaliste Matthijs van Nieuwkerk était curieux de savoir ce que la reine imaginait faire de sa vie si elle n’avait pas été Reine, un statut qu’elle n’aurait pas obtenu si elle n’avait pas épousé Willem-Alexander, devenu roi suite à l’abdication de sa mère, en 2013.

La reine Máxima, qui ne pensait jamais se marier un jour, ayant une haute estime du mariage en prenant la relation de ses parents pour exemple, était persuadée qu’elle dédierait sa vie à son travail. «J’étais occupée à savoir quoi faire du reste de ma vie. Quand j’avais 14 ans, j’ai décidé d’étudier l’économie parce que je voulais vraiment rendre le monde meilleur économiquement.»

Lors de son interview avec Matthijs van Nieuwkerk, diffusée sur NPO1, la reine Máxima a dévoilé ce qu’elle aurait fait de sa vie si elle n’était pas devenue reine des Pays-Bas (Photo : Mischa Schoemaker/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Les confidences de la reine Máxima à propos du suicide de sa sœur Inés

Appelée par le monde de la finance

Fille de ministre et ayant grandi dans la bourgeoisie portègne, Máxima Zorreguieta a rapidement compris que la finance l’attirait. Elle a étudié l’économie à l’université de Buenos Aires et en 1996, elle est partie vivre aux États-Unis. À New York, Máxima a occupé le poste de vice-présidente des ventes institutionnelles pour l’Amérique latine dans la banque HSBC. C’est en 1999 qu’elle a croisé la route du prince Willem-Alexandre, encore héritier du trône. 

«J’avais été témoin de tellement d’hyperinflation en Argentine et de tellement de misère financière que je voulais faire quelque chose.» Le développement du pays semblait «aller trop lentement» à son goût. C’est comme ça, que Máxima a approché le monde le microfinance et des petits prêts. «La question en or est : “qu’aurais-je fait si …?”», se questionne la Reine. «Je pense à quelque chose dans le développement ou quelque chose en rapport avec une banque de développement.» Elle s’imagine aussi qu’elle aurait pu être entrepreneur.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr