La Cour grand-ducale se renouvelle : l’entourage du Grand-Duc va changer

Le Premier ministre luxembourgeois l’avait annoncé en début d’année. Le Palais grand-ducal allait connaître un profond bouleversement dans les mois à venir. Il semblerait que ce changement soit entamé, comme on peut le constater avec la publication d’une quinzaine d’offres d’emploi pour la Maison grand-ducale sur le site du gouvernement luxembourgeois.

Le Palais grand-ducal se réforme. Restructuration du personnel et offres d’embauche sont annoncées à la Cour grand-ducale (Photo : WikiCommons)

Lire aussi : « Anxiété », « non-dits », « peur du blâme », le rapport Waringo conseille de retirer la grande-duchesse de l’organigramme du Palais grand-ducal

Le Palais grand-ducal engage

Le rapport Waringo publié le 31 janvier 2020 est un document de 43 pages, commandité par le gouvernement luxembourgeois, faisait état de la situation derrière les murs du Palais grand-ducal. Les murs du 17, rue du Marché-aux-herbes à Luxembourg, ont tremblé quand le rapport est tombé, dénonçant les dysfonctionnements d’une Cour jugée mal organisée et visiblement trop coûteuse. La présence trop importante de la grande-duchesse Maria Teresa était aussi pointée du doigt. Le rapport indiquait que l’épouse du grand-duc Henri intervenait « dans la chaîne décisionnelle du Palais, surtout dans le domaine de la gestion du personnel », alors que « le rôle de la Grande-Duchesse (qui exerce une fonction purement représentative) ne devrait pas être un sujet de discussion ».

Début février 2020, le Premier ministre Xavier Bettel a tenu une conférence de presse pour commenter le rapport Waringo. Il avait alors annoncé qu’en accord avec le souverain, il allait « rapidement » entreprendre des changements dans le fonctionnement de la monarchie. Il précisait alors que certains changements pouvaient être réalisés par de simples arrêtés grand-ducaux, d’autres nécessiteront des modifications dans la Constitution.

Le rôle de la grande-duchesse dans la gestion du Palais avait été épinglé en début d’année (Photo : WikiCommons)

Lire aussi : Yuriko Backes devient maréchale de la Cour grand-ducale

Des nouveaux postes pour laisser moins d’envergure à la Grande-Duchesse dans la gestion de la Cour ?

Avant d’envisager une réforme complète de la monarchie comme annoncée, il semblerait que le Palais grand-ducal ait commencé son plan de restructuration du personnel. Le site d’offres d’emplois du gouvernement luxembourgeois a mis en ligne une quinzaine d’annonces qui laissent entrevoir de grands changements. Les petites annonces concernent, entre autres, un « responsable informatique pour la Cour grand-ducale », un « assistant aux services des Archives » ou encore un « responsable du protocole et du courrier ». Ce dernier sera chargé « d’organiser, piloter et coordonner les arrangements protocolaires des cérémonies et événements officiels », peut-on lire dans l’annonce.

Cette longue liste de nouveaux postes à pourvoir n’indique pas s’il s’agit d’anciens collaborateurs à remplacer. Il semblerait plutôt que ce soit de nouveaux postes supplémentaires. Au vu des intitulés et du contenu des missions de chaque poste, il s’agit principalement de jobs de gestion et de contrôle. Certaines mauvaises langues y verront-là les nombreux job missions que la grande-duchesse Maria Teresa s’était attribués ces dernières années.

Lire aussi : Henri de Luxembourg n’abdiquera pas en temps de crise : 20 ans de règne

Le 1e juin, c’est la diplomate Yuriko Backes, 49 ans, ancienne conseillère des Premiers ministres Jean-Claude Juncker et Xavier Bettel, qui prenait ses nouvelles fonctions en tant que nouvelle maréchale de la Cour. Il s’agissait du premier gros changement au sein du Palais, puisqu’elle prenait la place de Lucien Weiler, à ce poste depuis 2016, qui prenait (officiellement) sa retraite. Là aussi, Yuriko Backes engage déjà, puisque dans la liste des petites annonces du Palais, on retrouve un « directeur(ice) du Bureau du Maréchale ». Le poste est décrit comme étant « l’adjoint(e) de la Maréchale de la Cour » et devra la remplacer en cas d’absence. Cette personne a également pour mission de « vérifier personnellement tous les actes destinés à la signature du Chef de l’Etat » et devra aussi superviser le responsable du protocole et du courrier.

Le rapport Waringo a dénombré le nombre exact de collaborateurs au service de la monarchie. En janvier 2020, ils étaient en tout 89 employés à temps plein et 17 personnes détachées. Le Palais grand-ducal comptait 9 employés et 2 détachés administratifs. Au château de Berg, résidence de la famille, il y avait 23 employés et 8 personnes détachées. 12 personnes étaient employées au château de Fischbach, la résidence du couple héritier, et 20 personnes travaillaient dans le département du Maréchalat. Les autres employés sont chargés de s’occuper du garage, de la lingerie ou de la Maison du grand-duc.

Lire aussi : Les Cambridge cherchent un agent d’entretien pour gérer Kensington

Source : GovJobs.lu

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr