Le roi de Suède reçoit 3,8 millions € pour surmonter la crise du coronavirus

Chaque monarchie adopte un système de rémunération différent. C’est pourquoi, il est difficile de comparer le coût de la monarchie dans chacun des pays d’Europe. La monarchie suédoise a ceci de particulier qu’elle s’autofinance en partie, grâce aux revenus générés par le tourisme. Cette année, la plupart des palais, qui génèrent des entrées payantes lors des visites des musées, n’ont pas atteint leurs objectifs, à cause de la crise du coronavirus. Pour palier ce manque, le gouvernement a décidé de venir en aide au Roi, en lui accordant 30 millions de couronnes supplémentaires, soit environ 3,8 millions d’euros.

Le roi de Suède recevra plus de 3,8 millions d’euros de compensation financière pour palier le manque de revenus touristiques à cause de la crise (Photo : Kungl. Hovstaterna)

Lire aussi : Le salaire du roi et de la reine des Pays-Bas en 2021

Une aide financière pour aider la Couronne à surmonter la crise du coronavirus

Les comptes de la Cour de Suède sont presqu’à sec. Chaque année, la Couronne de Suède reçoit une enveloppe gouvernementale pour faire fonctionner la monarchie. Ce budget permet de faire fonctionner les cabinets des différents membres de la famille, payer le personnel mais aussi entretenir les nombreux châteaux et palais, qui n’appartiennent pas personnellement au roi Carl XVI Gustaf et à sa famille. C’est bâtiment appartiennent à l’État et plusieurs sont mis à disposition de la famille pour qu’elle puisse y vivre. L’enveloppe gouvernementale prend en compte une autre source de revenus, celle obtenue par les rentrées touristiques.

Cette année, les beaux jours sont passés, et les résultats sont catastrophiques. Depuis mars, les touristes et visiteurs ont déserté les palais, les jardins et les musées royaux, à cause des restrictions sanitaires liées à la pandémie mondiale de coronavirus. On estime que cette année, les revenus touristiques s’élèveront à environ 78 millions de couronnes, soit environ 7,5 millions d’euros.

Le gouvernement a validé un budget supplémentaire pour sauver la Couronne. « La propagation de la maladie du covid-19 a entraîné une diminution des revenus provenant des visites des châteaux royaux. Afin d’atténuer les conséquences financières, un soutien est nécessaire pour les pertes de revenus. Le soutien devrait être distribué dans son intégralité au Palais Royal », explique le gouvernement dans un communique, cité par Svensk Dam.

(Photo : Sara Friberg, Kungl. Hovstaterna)

Lire aussi : Combien coûte la famille royale aux Belges ?

Plus d’argent pour le roi de Suède

L’annonce n’a pas fait que des heureux, puisque rapidement sur les réseaux sociaux, certains Suédois étaient scandalisés d’apprendre que le Roi recevait lui aussi une aide financière. « Quelle chance que le millionnaire reçoive encore plus de millions… », peut-on lire sur Twitter. « C’est absurde. Êtes-vous absolument sûr qu’il n’y a pas de meilleure façon d’utiliser notre argent fiscal ? », se questionne un autre tweetos.

Comme indiqué plus haut, cet argent n’est pas une prime puisqu’il s’agit d’argent qui sert à faire fonctionner la monarchie et ne va pas directement dans la poche du Roi. Rappelons que le Palais et la Cour emploient environ 200 employés. La masse salariale étant le plus important poste de dépense.

Lire aussi : La princesse Amalia recevra 111 000 euros en 2021

Un système de rémunération qui manque de transparence

Malheureusement, bien que la Suède soit réputée pour sa transparence, le système de rémunération du Roi et de sa famille est l’un des plus opaques en Europe. Outre l’entretien des palais, les salaires des employés et les coûts de représentation, l’enveloppe gouvernementale sert également à rémunérer le Roi, qui lui-même répartit son salaire entre les membres de sa famille. Ces chiffres ne sont pas connus. Cette part d’apanage n’est pas soumise à l’imposition.

A contrario, la Suède se montre extrêmement transparente quant à la fortune personnelle des membres de sa famille royale. La déclaration fiscale du souverain et de sa famille est rendue publique, ceux-ci gagnant surtout de l’argent grâce à des placements. Cet argent est soumis à l’imposition. Par exemple, en 2016, le roi Carl XVI Gustaf avait déclaré un bénéfice de plus de 6,8 millions de couronnes, environ 660 000 euros, en réalisant des placements judicieux dans des sociétés et startups.

Source : Svensk Dam et Royal Central

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr