Expo 2020 : L’émir de Dubaï promet la « meilleure » Exposition universelle en 168 ans

Le 27 novembre 2013, le Bureau International des Expositions a tranché. C’est Dubaï qui accueillera l’Exposition universelle 2020, l’emportant devant les villes d’Izmir, de São Paulo et d’Ekaterinbourg. En 2017, des plans du bâtiment Al Wasl Plaza, qui abritera les différents pavillons, ont été rendus publics. Aujourd’hui, à 450 jours du lancement de l’exposition, l’émir de Dubaï a décidé d’aller visiter le chantier, accompagné de son fils héritier, le prince Hamdan.

L’émir de Dubaï visite le chantier d’Al Wasl Plaza

Fazza, comme est surnommé le prince Hamdan, a partagé sur ses réseaux sociaux des images de son père, qui survole le chantier de l’immense Al Wasl Plaza. L’émir Mohammed ben Rachid Al-Maktoum a lui-même partagé des photos de cette journée. Lui et son fils ont visité le chantier et ont participé à différentes réunions qui concernent l’organisation de cet événement. C’est la première fois qu’une Exposition universelle est organisée au Moyen-Orient et les yeux du monde entier seront tournés vers les Émirats arabes unis, en particulier vers l’émirat de Dubaï.

Le cheikh Mohammed Al-Maktoum promet une Expo 2020 à la hauteur

« Il reste 450 jours avant l’Expo 2020 à Dubaï », écrit l’émir. « 190 pays veulent mener le monde vers un futur meilleur à travers leurs pavillons, qui seront pour la première fois au MENASA. Nous sommes prêts à respecter notre promesse d’organiser la meilleure Expo en 168 ans d’histoire. » Le thème de l’exposition est Connecting Minds, Creating the Future (Connecter les esprits, créer l’avenir). Les lignes directrices de l’exposition pour les exposants sont la durabilité, l’opportunité et la mobilité.

L’émir de Dubaï vit des moments privés assez compliqués

Actuellement, l’émir de Dubaï est très observé par la presse internationale, depuis qu’il a entamé sa procédure de divorce avec la princesse Haya de Jordanie. Haya bint Al-Hussein vit actuellement recluse dans sa demeure londonienne, dans la très chic rue de Kensington Palace Gardens. Elle s’y est réfugiée depuis qu’elle a fui Dubaï et son époux. Lors des premières audiences en vue de leur divorce, elle a demandé une ordonnance d’éloignement pour mariage forcé. Quant à l’émir, il lui reprocherait d’avoir une relation intime avec son garde du corps, Russell Flowers. Les ONG pensent plutôt que la princesse a réussi à fuir son mari, en apprenant plus sur les conditions de vie des filles disparues de l’émir, la princesse Latifa et la princesse Chamsa.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply