La duchesse de Cornouailles se rend au National Gallery à pied et masquée

Alors que les règles sanitaires commencent seulement à s’assouplir en Grande-Bretagne, la duchesse de Cornouailles a tenu à montrer son soutien au monde de l’art et de la culture, en se rendant au National Gallery, qui vient de rouvrir. C’est à pied, en toute simplicité que l’épouse du futur Roi a traversé les rues de la capitale, portant bien évidement un masque de protection.

Embed from Getty Images

Lire aussi : Apparition du duc d’Édimbourg pour transférer une fonction à la duchesse de Cornouailles

Camilla soutient la réouverture des musées

Cela faisait 111 jours que le National Gallery était fermé, afin de respecter les consignes sanitaires. Camilla a souhaité visiter le célèbre musée et elle s’est rendue sur place à pied. Quelques personnes l’ont reconnue, bien que le masque aux motifs de plumes de paon cachait une partie de son visage.

Lire aussi : Charles et Camilla au château de Tintagel où le roi de Bretagne a volé la femme du duc de Cornouailles

Durant sa visite, la duchesse de Cornouailles a eu le privilège d’admirer un portrait équestre de Charles 1e par l’artiste Anthony van Dyck, qui vient d’être restauré. Elle a également pu découvrir la Gallery 32. Cette salle était fermée au public pendant 21 mois. Totalement rénovée, on peut y admirer des chefs d’œuvre du Caravage, d’Artemisia Gentileschi, d’Orazio Gentileschi, de Guido Reni ou encore Guercino.

Après sa visite au musée, Camilla a enchainé avec un deuxième engagement. Elle s’est de nouveau rendue à pied jusqu’au magasin Boots de Picadilly. Les officines pharmaceutiques Boots ont participé à l’initiative Safe Spaces, permettant d’offrir un lieu sûr pour les femmes victimes d’abus sexuels ou de violences domestiques pendant le confinement.

Lire aussi : Nouvelle photo de la duchesse de Cornouailles pour ses 73 ans

Source : Kensington Palace

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.