Nicolas de Roumanie souhaite une réconciliation de la famille royale à la naissance de son bébé

Nicolas de Roumanie Medforth-Mills, l’ancien protégé de son grand-père, le roi Michel 1e de Roumanie, a accordé une interview au quotidien roumain Adevărul, à quelques semaines de la naissance de son bébé. L’ancien prince déchu révèle également son souhait de réunir la famille royale, déchirée depuis quelques années.

Alina-Maria devrait accoucher au mois de novembre. Nicholas de Roumanie Medforth-Mills a accordé une interview dans laquelle il parle de son souhait de réconcilier la famille (Photo : Instagram/nicolaealromaniei)

Lire aussi : Alina-Maria de Roumanie et son baby bump dans un champ de lavande

Un bébé qui pourrait réconcilier la famille royale de Roumanie ?

L’ancien prince Nicolas de Roumanie, déchu par le roi Michel 1e en 2015, n’a plus de contacts avec sa tante, Sa Majesté Margareta, actuelle prétendante au trône de Roumanie. Récemment, un changement de titre sur le site officiel de la famille royale a permis de découvrir que la princesse Irina avait retrouvé ses honneurs. Ce changement de titre de la sœur de Margareta, pourtant tombée en disgrâce il y a quelques années, pourrait laisser présager un apaisement des tensions dans la famille.

Nicolas de Roumanie attend son premier enfant avec son épouse, Alina-Maria. Il espère pouvoir profiter de cet heureux événement pour que sa tante lui montre un peu d’intérêt et légitime la naissance de son bébé. « Je voudrais présenter ma tante et mon oncle à mon enfant, je pense qu’il aurait beaucoup à apprendre d’eux », confie l’ancien prince Nicolas à Adevărul. Il espère notamment que les membres officiels de la famille royale, à savoir principalement les filles du défunt Roi, seront présents au baptême de l’enfant.

Rappelons que Margareta de Roumanie et les autres membres de la famille royale ont boycotté le mariage de Nicolas avec Alina-Maria Binder en 2018. Néanmoins, Nicolas a été aperçu à une réunion familiale l’année dernière, lors des cérémonies d’exhumation de la reine Elena.

Nicolas de Roumanie et son épouse apparaissaient pour la première fois à côté de ses tantes lors de l’exhumation de la reine Hélène, en octobre 2019 (Photo : capture d’écran)

Lire aussi : Nicolas de Roumanie sur la tombe de la reine Anne le jour de son anniversaire

Nicolas de Roumanie souhaite que Margareta de Roumanie rencontre son enfant

Pour l’instant, Nicolas n’a pas voulu révéler le sexe du bébé, attendu pour novembre, bien que les rumeurs parlent d’une petite fille. Dans cette interview, Nicolas n’a pas manqué de rappeler qu’il était déjà père. « Comme je pense que tout le monde le sait, je suis père depuis quelques années maintenant, mais bien sûr maintenant le contexte est différent. » En effet, Nicolas de Roumanie est papa de la petite Iris Anna, née en 2016 d’une brève relation avec Nicoleta Cîrjan. Il a fini par accepter sa paternité l’année dernière suite à un test ADN.

Le premier enfant légitime de Nicolas de Roumanie naitra en novembre (Photo : Instagram/nicolaealromaniei)

Lire aussi : Nicolas de Roumanie commémore le mariage du roi Michel 1e et d’Anne de Bourbon-Parme

Dans l’interview, Nicolas de Roumanie a également révélé vouloir avoir un deuxième enfant avec sa femme, même s’il souhaite faire les choses dans l’ordre et que ce n’est pas encore à l’ordre du jour. Visiblement, le petit-fils du roi Michel 1e compte offrir un avenir à la dynastie. Pour cela, il devrait, lui et ses descendants, être réintégrés dans l’ordre de succession.

En effet, Margareta de Roumanie a été désignée comme Gardienne de la Couronne par son père, alors que Nicolas de Roumanie a soudainement été écarté de l’ordre de succession et privé de tous ses titres 2 ans avant la mort du Roi pour des raisons obscures. Actuellement, la famille royale présente un ordre de succession relativement pauvre. Bien que le roi Michel et la reine Anne ont eu 5 filles, deux d’entre elles (la princesse Irina et la princesse Elena, mère de Nicolas) ont été évincées de l’ordre de succession. Margareta de Roumanie, 71 ans, n’ayant pas d’enfants, c’est sa sœur, la princesse Elena, 69 ans, qui est désignée comme héritière. Elena n’a pas d’enfants non plus. La sœur de Nicolas, Elizabeth Karina de Roumanie figure en deuxième position dans l’ordre de succession, derrière Elena. Vient ensuite la princesse Sofia, autre sœur de Margareta, et la fille de Sofia, Elisabeta Maria Biarneix. Enfin, la princesse Maria est cinquième dans l’ordre, sans enfants. Si Nicolas est réintégré dans l’ordre, il figurera en deuxième position et avec la naissance de son prochain enfant, il permet d’entrevoir la possibilité de faire perdurer la famille une génération de plus.

Lire aussi : Nicolas de Roumanie : « Le moment est bien choisi pour réfléchir aux problèmes climatiques et à l’impact des hommes sur la planète »

Source : Adevărul

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.