Rencontre entre les futures reines européennes : la jeune génération royale réunie à Oslo

Trois princesses européennes entre 18 et 20 ans, qui sont appelées à devenir reines, se sont retrouvées à Oslo ce vendredi soir, invitées à participer au prestigieux gala du 18e anniversaire de la princesse Ingrid Alexandra. L’anniversaire de la future reine de Norvège était l’occasion idéale pour faire se rencontrer les héritières d’Europe dans un contexte royal, robes de princesse et diadèmes inclus à la fête.

Lire aussi : Le gouvernement fête les 18 ans de la princesse Ingrid Alexandra de Norvège en lui organisant un somptueux gala

Rois, reines et héritiers se retrouvent à l’anniversaire de la princesse Ingrid Alexandra

La soirée de gala organisée par le roi Harald V et la reine Sonja de Norvège pour les 18 ans de leur petite-fille était le premier grand événement royal d’ampleur internationale depuis la pandémie. Pour la première fois, la nouvelle génération de royautés était également suffisamment âgée pour participer à la fête. Il s’agissait véritablement de la toute première rencontre permettant de nouer des liens entre les princes et princesses, qui ont tous un lien de parenté, mais qui doivent aussi apprendre à nouer des liens d’amitié. Les liens qui unissent les familles royales entre elles sont des atouts diplomatiques indéniables qui renforcent l’amitié entre les pays.

Deux rois, trois reines consorts, six héritiers du trône et neuf familles royales ont répondu présent au gala d’anniversaire de la princesse Ingrid Alexandra de Norvège (Image : Histoires Royales)

Deux rois étaient présents à la soirée de la princesse Ingrid Alexandra : le roi Harald V de Norvège, 84 ans, grand-père de la princesse, et le roi Felipe VI d’Espagne, 54 ans, parrain de la princesse. Trois reines consorts étaient présentes : la reine Sonja de Norvège, grand-mère de la princesse, la reine Mathilde de Belgique et la reine Máxima des Pays-Bas.

La famille de la princesse Ingrid Alexandra. Marit Tjessem, la princesse héritière Mette-Marit, le prince héritier Haakon, le prince Sverre Magnus, Marius Borg, le roi Harald V, la princesse Ingrid Alexandra et la reine Sonja (Photo : Lise Aaserud/ Scanpix Norway/ABACAPRESS.COM)
Les trois premiers dans l’ordre de succession des tous les trônes d’Europe. Plusieurs d’entre eux étaient présents au gala (Image : Histoires Royales)

On comptait aussi six héritiers directs : la princesse Elisabeth de Belgique, duchesse de Brabant, 20 ans, le prince héritier Frederik de Danemark, 54 ans, la princesse héritière Victoria de Suède, 44 ans, la princesse Catharina-Amalia des Pays-Bas, princesse d’Orange, 20 ans, le grand-duc héritier Guillaume de Luxembourg, 40 ans, et bien entendu, le prince héritier Haakon de Norvège, 48 ans, père de la princesse Ingrid Alexandra. Les héritiers mariés étaient tous accompagnés de leur moitié.

La princesse Catharina-Amalia, princesse d’Orange, la princesse Elisabeth, duchesse de Brabant, la princesse Estelle de Suède, la princesse Ingrid Alexandra de Norvège et le prince Charles de Luxembourg (Photo : Lise Aaserud/ Scanpix Norway/ABACAPRESS.COM)

Outre les héritiers directs, on retrouvait aussi des héritiers présomptifs, c’est-à-dire des princes et princesses appelés à régner mais qui ne figurent pas encore en première position dans l’ordre de succession. C’est le cas d’ailleurs de la princesse Ingrid Alexandra. Elle n’est pas encore l’héritière du trône, mais elle est l’héritière de l’héritier de Norvège. La princesse héritière Victoria était présente au gala avec ses deux enfants, Estelle, 10 ans, et Oscar, 6 ans. La princesse Estelle, actuellement 2e dans l’ordre de succession au trône de Suède est aussi appelée à devenir reine de Suède. Parmi les héritiers présomptifs, se trouvait le plus jeune prince de la soirée, le prince Charles de Luxembourg, fils unique de l’héritier du trône grand-ducal, qui vient de fêter ses 2 ans.

Assis au centre en avant-plan : la reine Sonja et le roi Harald V de Norvège. Au premier rang : la princesse Astrid de Norvège (assise en chaise roulante), Marit Tjessem, la princesse héritière Mary de Danemark, le prince héritier Frederik de Danemark, la reine Mathilde de Belgique, le roi Felipe VI d’Espagne, la princesse héritière Mette-Marit de Norvège, la princesse Ingrid Alexandra de Norvège, le prince héritier Haakon de Norvège, le roi Willem-Alexander des Pays-Bas, la reine Máxima des Pays-Bas, la princesse héritière Victoria de Suède qui tient son fils, le prince Oscar par la main, le prince Daniel de Suède et la princesse Estelle de Suède. Au deuxième rang : Emma Tallulah Behn, Leah Isadora Behn, Maud Angelica Behn, Durek Verret, la princesse Märtha Louise de Norvège, la princesse Élisabeth de Belgique Marius Borg Høiby, le prince Sverre Magnus, la princesse Catharina-Amalia des Pays-Bas, le grand-duc héritier Guillaume qui porte le prince Charles de Luxembourg dans ses bras et la grande-duchesse héritière Stéphanie. Au troisième rang : Rosario Nadal, le prince Tassilo de Bulgarie, la princesse Olimpia de Bulgarie, la princesse Mafalda-Cecilia de Bulgarie, Katharine Jibba Butler, le prince Kiril de Bulgarie, le prince héritier Paul de Grèce, la princesse héritière Marie-Chantal de Grèce, la princesse Maria Olympia de Grèce, le prince Constantine Alexios de Grèce et le prince Aristidis Stavros de Grèce (Photo : Haakon Mosvold Larsen / Scanpix Norway/ABACAPRESS.COM)

La rencontre entre Ingrid Alexandra, Elisabeth et Catharina-Amalia était très attendue. Les jeunes femmes ont eu récemment 18 ans et elles vivent un parcours similaire. Il est aussi probable qu’elles occupent leur trône respectif en même temps. Pour marquer leur entrée dans le monde des royautés, les trois princesses portaient pour la toute première fois leurs décorations en public et leur diadème.

La princesse Ingrid Alexandra a prononcé un discours lors du banquet (Photo : capture d’écran vidéo)

La princesse Elisabeth a fêté sa majorité en octobre 2019, lors d’une cérémonie festive et protocolaire dans la salle du Trône du Palais royal de Bruxelles, diffusée en direct à la télévision. Lors de cette cérémonie, elle avait reçu les insignes de grand-cordon de l’ordre de Léopold. Pour ses 18 ans, en décembre 2021, la princesse d’Orange, connue plus familièrement comme la princesse Amalia, avait été reçue dame grand-croix de l’ordre du Lion néerlandais et été devenue membre l’ordre du Lion d’or de Nassau. La princesse Ingrid Alexandra a pour sa part été reçue grand-croix de l’ordre de Saint-Olaf en janvier dernier.

La princesse Ingrid Alexandra a reçu pour son anniversaire le diadème Boucheron ayant appartenu à la princesse Ingeborg. Quelques heures avant le gala, la Cour royale de Norvège avait partagé les toutes premières photos de gala officielles de la princesse Ingrid Alexandra. Elle portait pour la première fois le diadème sur sa tête. Ce n’était donc pas une surprise de la voir porter ce diadème au gala. La surprise concernait plutôt Élisabeth et Amalia. Ni l’une ni l’autre n’avaient porté de diadème jusqu’ici.

La princesse Amalia avait révélé dans sa biographie autorisée, publiée en marge de son 18e anniversaire, qu’elle était une passionnée de diadèmes et qu’elle connaissait par cœur les histoires des tiares royales de toutes les cours européennes. Dans cette biographie, on découvrait aussi une photo d’archive prise quand elle était petite dans le dressing de sa maman. Sur cette photo, Amalia portait le diadème Mellerio appartenant à la reine Máxima.

Finalement, la princesse Amalia portait le diadème étoilé que sa mère portait à son mariage. Quant à la princesse Elisabeth, elle portait un diadème inconnu pour faire sa grande première.

Lire aussi : L’amitié secrète entre Aiko du Japon et Amalia des Pays-Bas : deux filles de souverains unies face à des destins différents

Des princesses cousines qui nouent leurs premiers liens amicaux

La princesse Ingrid Alexandra et la princesse Élisabeth ont un lien de parenté relativement proche. La reine Astrid, arrière-grand-mère d’Elisabeth, était la sœur de la princesse Märtha, arrière-grand-mère de la princesse Ingrid Alexandra. Autrement dit, le prince Carl et son épouse, la princesse Ingeborg, sont les ancêtres communs les plus proches des deux princesses. La princesse Ingrid Alexandra a hérité du diadème de la princesse Ingeborg.

Liens de parenté entre Ingrid Alexandra et Elisabeth. Le grand-duc héritier Guillaume de Luxembourg est aussi un descendant de Léopold III de Belgique et présente donc le même cousinage qu’Elisabeth (Image : Histoires Royales)

Lire aussi : Le roi Philippe de Belgique : ce descendant de Louis XIV

Les liens de parentés entre la princesse d’Orange et la princesse Ingrid Alexandra sont moins évidents. La famille royale des Pays-Bas appartient à la dynastie d’Orange-Nassau, qui descend de Guillaume 1e, qui fut prince d’Orange et comte de Nassau au 16e siècle. Les membres de la famille ont été des stadhouders (une forme de gouverneurs) des territoires hollandais pendant des siècles, sans pour autant devenir des souverains. Les mariages avec d’autres familles régnantes ont donc été plus limités. Ce n’est qu’en 1813 que la famille est devenue une famille royale. Les souverains néerlandais ont ensuite contracté des mariages avec des princes et des princesses germaniques, limitant à nouveau les mariages avec d’autres grandes familles européennes.

Le duc Guillaume de Nassau est l’ancêtre commun de la princesse Ingrid Alexandra de Norvège et de la princesse Amalia des Pays-Bas, mais aussi du grand-duc héritier Guillaume de Luxembourg (Image : Histoires Royales)

Le premier ancêtre commun entre Ingrid Alexandra et Amalia est le duc Guillaume de Nassau, qui fut l’un des trois ducs ayant régné sur le duché de Nassau, duché qui a existé entre 1806 et 1866. Guillaume est aussi le père d’Adolphe, dernier duc souverain de Nassau, qui deviendra le premier grand-duc de Luxembourg de la branche actuelle. Le grand-duc héritier Guillaume, présent au gala d’Ingrid Alexandra, est donc apparenté à la princesse par cet ancêtre mais aussi par les mêmes ancêtres que la princesse Elisabeth de Belgique, la famille grand-ducale luxembourgeoise étant cousine germaine de la famille royale belge.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr