Le roi Albert II a rencontré ses petits-enfants Joséphine et Oscar O’Hare

Le roi Albert II et la reine Paola sont grands-parents de 12 petits-enfants. Le roi Albert II est également grand-père de deux petits-enfants supplémentaires, les enfants de la princesse Delphine. Delphine de Saxe-Cobourg révèle que la princesse Joséphine et le prince Oscar ont eu l’occasion de rencontrer le roi Albert II et de faire connaissance avec ce grand-père qu’ils ne connaissaient pas jusqu’à récemment.

Lire aussi : Delphine de Saxe-Cobourg : « Je suis monarchiste »

À l’issue des combats de Delphine, sa rencontre avec son père

Le 1e octobre 2020, la Belgique accueillait deux nouvelles princesses et un nouveau prince. La justice venait d’accorder à Delphine, fille naturelle du roi Albert II, le droit de porter le titre de princesse de Belgique. Sa fille Joséphine et son fils Oscar portent également le titre et le prédicat d’Altesse royale. La décision de justice était la dernière d’un long combat en reconnaissance de paternité de celle qui s’appelait autrefois Delphine Boël.

Delphine est née en 1968, fille de la baronne Sibylle de Selys Longchamps et du prince Albert, prince de Liège, frère du roi Baudouin. Enfant non reconnue par son père biologique, le prince Albert étant marié à la princesse Paola et déjà père de trois enfants légitimes, l’époux de Sibylle la reconnaitra comme sa fille et lui donnera son nom, Boël.

SAR Delphine de Saxe-Cobourg, princesse de Belgique (Photo : ABACAPRESS.COM)

Delphine a grandi à Londres et est devenue une artiste accomplie avec ses œuvres poèmes qui sont de véritables exécutoires. En 1993, Albert succède à son frère sur le trône de Belgique. Dans un livre consacré à la reine Paola, sorti en 1999, l’existance de Delphine est dévoilée au grand jour. En 2013, elle entame ses premières démarches de reconnaissance de paternité en justice. Après des années de combats dans les tribunaux, Delphine obtient du roi Albert II, qui entretemps a abdiqué en 2013 en faveur de son fils Philippe, qu’il se soumette à un test de paternité.

Le roi Albert II a reconnu Delphine comme sa fille en janvier 2020, puis il l’a rencontrée en octobre (Photo : Abacapress)

En janvier 2020, le roi Albert II reconnait officiellement à travers un communiqué laconique que Delphine est bien sa fille biologique. La dernière action en justice est menée par Delphine dans les mois qui suivent. Elle demande l’égalité de traitement avec ses demi-frères et sa demi-sœur (le roi Philippe, la princesse Astrid et le prince Laurent), à savoir, porter le nom de leur père et porter les mêmes titres qu’eux. La Cour d’appel de Bruxelles a rendu son jugement en sa faveur, le 1e octobre 2021. En effet, la loi du 12 novembre 2015 concernant l’attribution du titre de prince de Belgique, ne précise pas que l’enfant doit être né dans le mariage pour obtenir le titre.

Cette loi indique simplement que les « enfants et petits-enfants, issus de la descendance directe de Sa Majesté le Roi Albert II portent le titre de Prince ou de Princesse de Belgique à la suite de leur prénom et, pour autant qu’ils les portent, de leur nom de famille ». Par conséquent, les enfants de Delphine, aussi petits-enfants naturels du roi Albert II, obtiennent également le titre. La justice donne le droit à Delphine de porter le nom de Saxe-Cobourg, le nom d’origine de la famille royale, tel qu’il est mentionné dans la Constitution. Les deux enfants de Delphine, issus de son mariage avec Jim O’Hare, sont Joséphine O’Hare et Oscar O’Hare, princesse et prince de Belgique.

Le roi Philippe a invité la princesse Delphine quelques jours après la dernière décision de justice de lui octroyé le titre de princesse de Belgique, en octobre 2020 (Photo : Palais Royal)

Quelques jours après cette ultime décision de justice, le roi Philippe fut le premier à tendre la main à sa demi-sœur. Le roi Philippe a invité la nouvelle princesse Delphine au château de Laeken, son domicile. Fin du mois d’octobre 2020, c’est le roi Albert II qui invitait à son tour Delphine à son domicile, le château du Belvédère. La reine Paola a assisté aux retrouvailles. Depuis lors, la princesse Delphine de Saxe-Cobourg a même été invitée à assister à la cérémonie officielle de la fête nationale, le 21 juillet 2021, aux côtés du prince Laurent et de la princesse Astrid.

Le roi Albert II et la reine Paola ont également invité la princesse Delphine, fin du mois d’octobre 2020 (Photo : Palais Royal)
Jim O’Hare, la princesse Delphine, le prince Laurent, le prince Lorenz et la princesse Astrid lors de la fête nationale du 21 juillet 2021 (Photo : Mischa Schoemaker/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Philippe, Albert II, Astrid et Delphine se recueillent devant les tombes de leurs ancêtres dans la crypte royale

Joséphine et Oscar O’Hare ont vu leur grand-père, le Roi Albert II

Jusqu’à présent, une seule chose n’était pas connue : les enfants de Delphine ont-ils aussi rencontré leur grand-père ? La réponse est oui. Alors que Paris Match accorde sa couverture à la disparition de Bernard Tapie, sa déclinaison belge a choisi la princesse Delphine pour faire sa couverture. À l’intérieur du magazine Paris Match Belgique, un entretien sur dix pages est à retrouvé dans l’édition belge du numéro du 7 octobre 2021.

La princesse Delphine, qui vient de signer le nouveau ruban rose de Pink Ribbon après avoir customisé la Lamborghini Huracán d’Esteban Muth, a accordé un long entretien à Paris Match Belgique, à l’occasion de sa prochaine exposition chez Guy Pieters à Knokke. Dans cette interview, la fille du Roi Albert II revient sur cette année mouvementée, remplie de projets artistiques. La princesse Delphine a également pu aider les causes qui lui tiennent à cœur, en profitant de ce nouveau titre qui lui octroie un statut officiel et une attention médiatique particulière, bien qu’elle ne touche aucune dotation et que son agenda ne lui est pas imposé par le Palais.

La princesse Delphine de Saxe-Cobourg inaugure le Fonds Prinses Delphine van Saksen-Coburg à l’hôpital de Gand (Photo : ABACAPRESS.COM)

La journaliste Emmanuelle Jowa a interrogé la princesse Delphine à propos de sa rencontre avec son père, tant d’années après cet abandon, puis après des années de batailles dans les tribunaux. Elle a également voulu savoir ce que ses enfants pensaient d’avoir gagné par la même occasion un grand-père. «Parler d’amour serait évidemment trop facile et prématuré», assure Delphine, qui révèle en même que Joséphine et Oscar ont vu le roi Albert II.

Une rencontre qui s’est bien déroulée

«Je peux vous dire que mes enfants ont rencontré leur grand-père aussi et que ça s’est très bien passé. Ils étaient très heureux», explique Delphine. Ces quelques lignes ont rapidement intéressé la presse internationale car jusqu’ici on ignorait que l’ancien roi des Belges avait fait un pas vers ses petits-enfants. Le magazine allemand Bunte a même fait écho de cette interview.

Delphine de Saxe-Cobourg, princesse de Belgique et son époux, Jim O’Hare, invités à se rendre dans la crypte royale de Laeken à l’occasion de la fête des morts de la famille royale (Photo : Danny Gys/Reporters/ABACAPRESS.COM)

La princesse Delphine précise que la rencontre était «vraiment très émouvante pour eux». Elle ajoute que son père est un homme «extrêmement sympathique» et qu’il «l’a encore prouvé, et que le courant est bien passé». La princesse Joséphine et le prince Oscar ont très certainement été impressionnés par ce nouveau grand-père, bien qu’ils aient fait de leur mieux pour créer un lien, malgré une différence de génération évidente. Le roi Albert II a 87 ans. La princesse Delphine a 53 ans. Joséphine et Oscar ont 17 et 13 ans. Même si «ce n’était pas gagné, ça s’est vraiment déroulé de façon fluide et agréable». L’article de Paris Match ne précise pas le contexte, le lieu ni la date de cette rencontre.

La princesse Delphine révèle que ses enfants ont rencontré leur grand-père (Photo : Olivier Polet/Isopix/ABACAPRESS.COM)

S.A.R. Joséphine O’Hare, princesse de Belgique, fêtera ses 18 ans cette année. Elle fait partie de l’étonnante longue liste des princes et princesses d’Europe qui ont atteint la majorité en 2021. La suite nous dira si Joséphine souhaite, une fois adulte, elle aussi mettre à profit son titre de princesse de Belgique pour soutenir des causes chères à son cœur. Sera-t-elle une princesse aussi engagée que sa mère ?

Pour lire l’entretien complet et exclusif de la princesse Delphine, accompagné de nombreuses photos inédites prises lors de l’interview, rendez-vous en librairie. L’abonnement à Paris Match peut se faire ici.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr