Pour ses 50 ans, Mary de Danemark porte le diadème de rubis provenant d’une parure portée au sacre de Napoléon

Pour ses 50 ans, la princesse héritière Mary de Danemark a droit à de nouvelles photos officielles. Sur ces photos, la belle-fille de la reine Margrethe II porte une robe de gala et une parure en diamants et en rubis, rappelant les couleurs du drapeau danois. La pièce maîtresse de cette parure est un diadème du 19e siècle, dont l’origine du bijou remonte à la fiancée de Napoléon, devenue l’épouse du premier roi de Suède de la dynastie Bernadotte. Les rubis auraient été portés au couronnement de Napoléon.

Le diadème porté par la princesse héritière Mary est formé à partir de bijoux hérités de Désirée Clary, fiancée de Napoléon et épouse du premier souverain suédois de la dynastie Bernadotte (Photos : Hasse Nielsen)

Lire aussi : Les deux diadèmes que pourrait porter la princesse Maria Laura de Belgique à son mariage

Les bijoux portés par Désirée Clary pour assister au couronnement de Napoléon

Après avoir été proclamé empereur des Français, en mai 1804, Napoléon 1e organisa son intronisation et son couronnement lors d’une fastueuse cérémonie, le 2 décembre 1804. La cérémonie a lieu à Notre-Dame de Paris, dirigé par le pape Pie VII. Soucieux d’organiser le plus grand sacre de son époque, Napoléon avait pris un grand soin à ce que son entourage, ses invités et chaque intervenant portent des vêtements ornés de bijoux. Napoléon avait d’ailleurs offert une tiare pontificale Chaumet au pape, tiare qui avait été conçue expressément trop petite pour que Pie VII ne puisse pas la porter ce jour-là. Comme en témoignent les tableaux de Jacques-Louis David, un page était obligé de la tenir à côté du souverain pontife.

Le sacre de Napoléon par Jacques-Louis David. Napoléon pose la couronne sur la tête de l’impératrice Joséphine, qui est suivie par sa cour, dont Désirée Clary (Image : domaine public)

Dans la cour de Napoléon, on retrouvait ses maréchaux de l’Empire, qui assistaient à la cérémonie aux premières loges, accompagnés par leur épouse. Les épouses des maréchaux, dont certaines avaient déjà été sélectionnées par l’empereur, avaient aussi reçu des magnifiques bijoux à porter en ce jour. Parmi elles se trouvait Désirée Clary, la fille d’un marchand de soie marseillais.

Désirée Clary avait épousé le 17 août 1798 le général Jean-Baptiste Bernadotte, un militaire qui entretenait une relation compliquée avec Napoléon. La relation ambivalente entre Napoléon et son général Bernadotte n’était pas uniquement sur le plan militaire mais aussi sur le plan personnel. Napoléon Bonaparte avait lui-même été fiancé à Désirée Clary, avant de rompre ses fiançailles suite à sa rencontre avec Joséphine de Beauharnais. La famille Clary était très présente dans l’entourage du nouvel empereur car Julie Clary, la sœur de Désirée, avait épousé Joseph Bonaparte, le frère de Napoléon, qui deviendra roi de Naples en 1806 puis roi d’Espagne en 1808.

Pour son sacre, Napoléon offrit une somme d’argent conséquente à Jean-Baptiste Bernadotte, afin qu’il habille et coiffe son épouse, qui avait d’ailleurs à tenir un petit rôle aux côtés de l’impératrice Joséphine. Bernadotte fit confectionner une parure en diamants et en rubis chez un joaillier de Paris. Malheureusement, même le site spécialisé The Royal Jewellery ne connaît pas le nom de ce bijoutier. La parure comprenait des boucles d’oreilles, un collier, une broche et des bijoux de cheveux. Il ne s’agissait pas à l’époque d’un véritable diadème mais plutôt d’éléments à mettre dans les cheveux.

Le diadème dans sa version actuelle, portée par la princesse héritière Mary de Danemark. À l’époque de Désirée Clary, il s’agissait de bijoux de cheveux (Photos : Hasse Nielsen)

Lire aussi : Les deux diadèmes de la reine Margrethe II en Allemagne hérités de ses ancêtres allemands

Désirée devient l’épouse du roi de Suède

En 1810, le parlement suédois choisit Jean-Baptiste Bernadotte comme héritier du vieux roi Charles XIII, malade et sans enfant. Devenu prince héritier de Suède, Désirée dut faire ses bagages et rejoindre Stockholm. Jean-Baptiste montra sur le trône en 1818 sous le nom de règne de Charles XIV Jean. Le couple est malheureux et parvient tout de même à avoir un enfant, Oscar, futur Oscar 1e. La reine Désirée fait des allers-retours à Paris et revient définitivement en Suède pour le mariage de son fils Oscar, avec Joséphine de Leuchtenberg, petite-fille de l’impératrice Joséphine. En 1844, Charles XIV Jean décède et Oscar lui succède sur le trône. Oscar décède en 1859, un an avant sa mère Désirée.

Désirée Clary, en tant que reine Desideria de Suède (Image : domaine public)

Désirée, connue sous son nom latin de couronnement en tant que reine Desideria, avait légué ses bijoux à son unique belle-fille, Joséphine de Leuchtenberg, devenue elle-même la reine Joséphine. Joséphine avait acquis une impressionnante collection de bijoux, notamment en provenance du Brésil par sa sœur, qui avait épousé l’empereur Pierre 1e. Elle a notamment hérité du diadème de Bragance, encore porté par la reine Silvia de Suède aujourd’hui.

Lire aussi : Les diadèmes de la famille royale belge : que contiennent les coffres des princesses de Belgique ?

La parrure de diamants et de rubis passe à la famille royale de Danemark

En 1869, la princesse Louise de Suède, petite-fille de la reine mère Joséphine, épouse le prince Frédéric de Danemark, futur roi Frédéric VIII. À cette occasion, Joséphine offre en cadeau de mariage à sa petite-fille, l’une de ses parures. Elle se sépare des bijoux de diamants et de rubis, dont les couleurs (le blanc et le rouge), sont celles de la patrie qu’elle s’apprête à rejoindre.

Louise (devenue reine quand son époux Frédéric VIII monte sur le trône en 1906), lègue à son tour une partie de ses bijoux à sa nouvelle belle-fille, Alexandrine de Mecklembourg-Schwerin, qui avait épousé le futur roi Christian X. Par la suite, Louise léguera d’autres bijoux à son fils Christian et plusieurs parures seront modifiées en fusionnant ou en améliorant des diadèmes et des colliers. Les bijoux de cheveux de la parure se transforment alors en diadème, en utilisant des pierres des broches. Les feuilles de lierres sont sertis de diamants et les rubis représentent des petites baies rouges.

Alexandrine, à son tour, a légué ses bijoux à sa nouvelle belle-fille, la princesse Ingrid de Suède, qui a épousé son fils Frédéric (futur Frédéric IX). Ingrid, issue de la famille royale de Suède, était d’ailleurs elle-même l’arrière-arrière-arrière-petite-fille de la propriétaire d’origine. La reine Ingrid va modifier le diadème de diamants et de rubis. Il s’agissait auparavant d’un diadème formant un bandeau qui se portait comme une couronne enfoncée sur le front. Le diadème prendra une position plus classique, à savoir, portée sur le haut du crâne. Des feuilles supplémentaires vont être ajoutées pour enrichir le bijou qui donne l’impression d’être plus massif.

La future reine Ingrid de Danemark porte le diadème lors du gala organisé en mai 1937 pour le 25e anniversaire de règne de son beau-père, le roi Christian X (Photo : Frederik 9.s samling)

De la rein Ingrid à la nouvelle épouse de son petit-fils

La reine Ingrid est décédée en 2000. Ce n’est pas à sa fille aînée, la reine Margrethe II, ni a ses deux autres filles, que la reine Ingrid a légué ce diadème. Ingrid a choisi de léguer ce diadème à son petit-fils, l’actuel prince héritier Frederik pour qu’il l’offre à sa jeune épouse. Depuis que Mary Donaldson a rejoint la famille royale danoise lors de son mariage en 2004, elle porte régulièrement ce bijou. Elle l’a d’ailleurs porté pour la première fois lors d’une réception organisée la veille de son mariage.

La princesse héritière Mary porte régulièrement le diadème de diamants et rubis (Photos : Hasse Nielsen)

La princesse héritière Mary porte parfois le diadème avec une parure impressionnante. Il existe plusieurs versions des boucles d’oreilles démontables. Il y a un bracelet, une broche et un collier. Les pièces semblent toutes démontables et remontables en fonction des occasions. C’est aussi ce diadème qu’a choisi de porter la princesse héritière Mary sur les photos officielles parues pour ses 50 ans.

Pour les photos officielles parues à l’occasion de son 50e anniversaire, la princesse héritière Mary a choisi le diadème aux couleurs du drapeau danois, composé de feuilles de lierres et de baies rouges (Photos : Hasse Nielsen)

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr