Le prince Andrew peut garder ses 3 gardes du corps à 330 000 € l’année grâce à l’intervention de la reine Elizabeth

Selon la presse britannique, le prince Andrew a failli perdre ses droits au service de sécurité qui le protège en permanence, suite à des coupes budgétaires. Éloigné de la vie publique depuis l’automne 2019, ses frais de sécurité étaient en ligne de mire du ministère de l’Intérieur (Home Office). Selon les informations du journal The Sun, la reine Elizabeth serait intervenue pour calmer le jeu et demander à ce que son fils ne perde pas ses trois gardes du corps, qui coûtent environ chacun 100 000 livres sterling par an.

Le prince Andrew a failli perdre ses gardes du corps (Photo : AFP)

Lire aussi : Le prince Andrew vend son chalet suisse acheté avec son ex-épouse pour rembourser sa dette

Trois enfants de la reine Elizabeth étaient visés par une révision des budgets de sécurité

Ce lundi, le département des finances du Bureau de l’Intérieur se réunissait pour réviser les budgets et notamment envisager des coupes budgétaires sur certains postes trop coûteux. La sécurité des membres de la famille royale était visée par ces coupes. Selon The Sun, ce serait tous les enfants de la reine Elizabeth, à l’exception du prince Charles et de ses descendants, qui ont failli voir leur sécurité allégée. La princesse Anne, le prince Andrew et le prince Edward ont demandé à leur mère d’intervenir. « Les enfants de la reine lui ont tous mis la pression, mais Andrew a été le plus convaincant », raconte une source au journal. « Elle a clairement indiqué qu’elle n’était pas satisfaite de la proposition. Elle a donc été suspendue et sera réexaminée au cours des prochaines semaines. »

Lire aussi : Le prince Andrew refuse de coopérer et a ignoré 3 requêtes des avocats des victimes d’Epstein

Le duc d’York aurait pu perdre ses trois gardes du corps

Depuis son interview catastrophique à la BBC concernant son implication dans l’affaire Epstein, le prince Andrew fait profil bas, ayant même été contraint à se retirer temporairement de la vie publique. Alors que ses activités sont réduites à une peau de chagrin et qu’il ne nécessite plus de sécurité lors d’événements publics auxquels il n’assiste plus, il est à contrario de plus en plus victimes de menaces. Le département en charge de repérer les personnes présentant une menace pour la famille royale, a indiqué il y a quelques semaines que le nombre de personnes dangereuses avait doublé cette année, notamment à cause de l’image du prince Andrew. Il bénéficie de trois gardes du corps, qui chacun représente un coût d’environ 100 000 livres par an. Le coût total serait donc de 300 000 livres, soit environ 330 000 euros. Ce coût comprend le salaire mais aussi les frais liés à la fonction, comme les voyages, logements, déplacements.

« Si Andrew n’exerce pas de fonctions publiques, il n’y a aucune raison d’employer des agents de sécurité », argumente Graham Smith, un politicien anti-monarchique qui d’ailleurs a entamé des poursuites judiciaires à l’encontre du prince Andrew pour vol et conflit d’intérêt. « Il peut payer pour toute la sécurité qu’il veut avec ses fonds privés. Si le ministère de l’Intérieur et la police ont examiné le risque et jugé qu’il ne nécessitait pas une sécurité 24h/24, c’est que c’est juste. Réexaminer cela sous la pression de la reine est inacceptable. » Le porte-parole de la famille royale, quant à lui, n’a pas voulu se prononcer, expliquant que la famille ne commentait jamais les affaires liées à la sécurité.

Lire aussi : Donald Trump ne veut pas payer la sécurité de Meghan et Harry en Californie

Source : The Sun

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr