La princesse Victoria Romanovna a accouché d’un petit héritier : le tsarévitch Georges et son épouse sont parents pour la première fois

Un an et très exactement 22 jours après leur mariage religieux à Saint-Pétersbourg, le grand-duc Georges Mikhaïlovitch et la princesse Victoria Romanovna ont accueilli leur premier enfant. Le petit prince Alexandre est né ce 21 octobre 2022 à Moscou. Alexandre est un nouvel héritier direct pour la grande-duchesse Maria Vladimirovna, qui devient grand-mère pour la première fois.

Lire aussi : Le mariage impérial du grand-duc Georges de Russie

Naissance d’un Romanov un an après le fastueux mariage à Saint-Pétersbourg

Le 24 septembre 2021, le grand-duc héritier Georges Mikhaïlovitch de Russie épousait civilement Rebecca Bettarini, à Moscou. Rebecca, connue selon son nom de conversion à l’orthodoxie comme Victoria Romanovna, a obtenu le titre de princesse Romanoff de sa belle-mère, la grande-duchesse Maria Vladimirovna, actuelle cheffe de la Maison impériale de Russie.

Georges et Rebecca lors de leur mariage civil à Moscou le 24 septembre 2021 (Photo : David Nivière)

Georges et Rebecca se sont unis devant Dieu et des milliers d’invités du monde entier lors d’une cérémonie religieuse organisée en grande pompe dans la cathédrale Saint-Isaac de Saint-Pétersbourg. Il s’agissait du premier mariage d’un Romanov célébré dans cette cathédrale depuis le mariage en 1707 de Pierre le Grand avec Marthe Hélène Skavronskaïa, connue plus tard comme Catherine 1e. Le roi Fouad II d’Égypte et le roi Siméon II de Bulgarie ont assisté au mariage du tsarévitch il y a un an.

La cathédrale Saint-Isaac de Saint-Pétersbourg (Photo : Histoires Royales)
Le mariage religieux du grand-duc Georges et de la princesse Victoria le 1e octobre 2021 à Saint-Pétersbourg s’est déroulé devant des membres de familles royales du monde entier (Photo : Histoires Royales)

Alexandre Georgiévitch Romanov est né dans la capitale russe le 21 octobre 2022 à 10 heures 30, heure de Moscou. Il pesait 2,7 kilos à la naissance nous précise la Maison impériale. « L’accouchement s’est bien passé ». Le père était présent à la naissance. Georges et Victoria tiennent à « remercier le personnel médical de l’hôpital ».

Alexandre est l’héritier direct du tsarévitch Georges, lui-même héritier de sa mère, la grande-duchesse Maria Vladimirovna. Georges Mikhaïlovitch est né à Madrid le 13 mars 1981, fils de la grande-duchesse Maria Vladimirovna qui est à la tête de la Maison impériale russe depuis 1992, et du prince Franz Wilhelm de Prusse, connu comme le grand-duc Mikhaïl Pavlovich lors de son mariage avec la grande-duchesse. Le couple est divorcé depuis 1985.

Son Altesse Sérénissime le prince Alexandre Georgiévitch a reçu ce nom en l’honneur de son ancêtre, le tsar Alexandre II. Son prénom est aussi un hommage au prince Alexandre Nevski. En 2021, le grand-duc héritier Georges et son épouse ont assisté à des cérémonies d’anniversaire à Saint-Pétersbourg à l’occasion du 800e anniversaire du prince Alexandre Nevski, prince de Novgorod. Le prince est célèbre pour sa victoire lors de la Bataille de glace sur le lac Peïpous. Lors de cette bataille, il a repoussé les chevaliers Teutoniques installés dans les pays baltes, envoyés pour envahir les principautés russes.

La grande-duchesse Maria Vladimirovna et son fils unique, le grand-duc George Mikhaïlovitch. Ils descendent de l’empereur Alexandre II, de la reine Victoria et des rois de Prusse (Photo : Hand Out/Maison impériale)

Lire aussi : Le rôle de la famille impériale de Russie depuis son retour d’exil

Alexandre Georgievitch Romanov est le premier petit-enfant de la grande-duchesse Maria Vladimirovna

Le grand-duc Georges et la princesse Victoria, tous deux très actifs par leurs actions caritatives, ont placé la bienfaisance au cœur de leur couple. Rebecca, fille de l’ambassadeur italien Roberto Bettarini, dirige la Fondation impériale qu’elle a cofondée avec son époux il y a de nombreuses années. La fondation mène plusieurs combats avec quelques thématiques principales, comme la lutte contre la maltraitance animale, la sensibilisation à l’autisme et la lutte contre la pauvreté. Le couple est très actif au sein de Foodbank Rus, la première banque alimentaire en Russie.

Première séance photo de la princesse Romanoff enceinte (Photo : David Nivière)

Parmi les dernières actions remarquées de la fondation, mentionnons le soutien à la production d’un film sur l’autisme qui a été primé, ainsi qu’une récente courageuse visite de la princesse dans un sanctuaire pour oursons abandonnés. Georges et Victoria ont aussi adopté deux chiens qu’ils ont récupérés dans un refuge, il y a quelques jours, et à qui ils offrent une nouvelle vie.

La princesse Romanoff est directrice des affaires extérieures de la banque alimentaire Foodbankrus qui distribue aussi de la nourriture pour animaux dans les refuges (Photo : DNphotography/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : La princesse Romanoff présente la Fondation impériale à la communauté italienne de Moscou à la Villa Berg

Le grand-duc Georges Mikhaïlovitch a annoncé la grossesse de son épouse durant l’été. Le couple a profité de la période de vacances pour se reposer en Italie et rendre visite aux proches de Rebecca. À Rome et dans les Pouilles, la princesse affichait un ventre de plus en plus arrondi. Le couple avait déjà brisé le secret ne pouvant se retenir d’annoncer à l’avance le sexe du bébé.

Le grand-duc Georges Mikhaïlovitch de Russie et son épouse lors de leurs emplettes pour accueillir leur bébé. Quelques jours après la publication de ces photos, le couple avait annoncé attendre un garçon (Photo : David Nivière)

Lire aussi : Réception du mariage du grand-duc Georges et de Victoria Romanovna au Musée ethnographique de Saint-Pétersbourg

Par le comte Christian III des Deux-Ponts-Birkenfeld (1674-1735), le grand-duc Georges de Russie est le cousin de tous les monarques d’Europe et donc aussi son fil. Georges et son fils descendent du tsar Alexandre III, de la reine Victoria du Royaume-Uni et de Christian IX de Danemark, qui sont considérés comme les ancêtres de toutes les monarchies européennes. Par son père, Georges descend aussi de l’empereur Guillaume II d’Allemagne.

Les cousinages royaux du grand-duc Georges par ses ancêtres paternels et maternels (Image : Histoires Royales)

Lire aussi : Les ancêtres royaux du grand-duc Georges Mikhaïlovitch de Russie

Par la reine Victoria, Georges est cousin avec Elizabeth II, le roi Carl XVI Gustaf et le roi Felipe VI. Par le duc François de Saxe-Cobourg-Gotha, il est le cousin des trois précédents, ainsi que du roi Philippe de Belgique, le grand-duc Henri de Luxembourg. Le tsarévitch Georges est aussi descendant d’une des plus anciennes dynasties au monde, celle des Bagratides. Cette famille a régné sur divers royaumes du Caucase, dont la Géorgie. Le 24 juillet 1783, le roi géorgien de Karthli et de Kakhétie (les deux royaumes de Géorgie), Héraclius II, a signé un traité reconnaissant le protectorat de l’Empire russe. Héraclius II est l’ancêtre du grand-duc Georges.

Les ancêtres royaux les plus proches de Maria Vladimirovna de Russie (Image : Histoires Royales)

La famille impériale de Russie elle-même, les Romanov sont en réalité des descendants en ligne patrilinéaire depuis Pierre III de la famille des ducs de Holstein-Gottorp, elle-même une branche des comtes d’Oldenbourg, devenus rois de Danemark au 15e siècle.

Georges Mikhaïlovitch descend d’Alexandre II. Les tsars de Russie descendent depuis Pierre III des ducs de Holstein-Gottorp, eux-mêmes des descendants des comtes d’Oldenbourg (Image : Histoires Royales)

Reste à présent à connaître les modalités concernant le baptême d’Alexandre. Qui seront ses parrains et où sera-t-il baptisé ? Selon la tradition orthodoxe, le baptême a lieu dans les 40 jours après la naissance.

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr