Le prince Philip a fait construire son propre cercueil avec celui de la Reine il y a plus de 30 ans

Un mystère entoure le cercueil du prince Philip. Même les entrepreneurs des pompes funèbres n’en connaissent pas l’origine. Le duc d’Édimbourg a lui-même choisi son cercueil, à une époque inconnue. Son cercueil en chêne sera transporté samedi 17 avril de la chapelle privée du château de Windsor vers la chapelle Saint-Georges à bord d’un corbillard Land Rover dont il a également supervisé la conception.

Le cercueil du prince Philip a été conçu il y a plus de 30 ans avec celui de la Reine (Photo : PA Photos/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Le prince héritier Haakon porte le cercueil de son oncle lors de l’enterrement en présence de la famille royale

Le prince Philip a choisi un cercueil en chêne doublé de plomb

Les funérailles du Prince Philip auront lieu ce samedi 17 avril à 15 heures. Quelques minutes auparavant, une courte procession funèbre aura lieu du château de Windsor, où il repose en ce moment, vers la chapelle Saint-Georges, où aura lieu l’office religieux. Le cercueil du duc d’Édimbourg sera transporté sur une Land Rover transformée en corbillard. Le prince Philip a supervisé la construction du véhicule et il a choisi son cercueil. Le cercueil sera drapé de l’étendard du prince Philip. Sa casquette de la marine et son épée seront posées par-dessus.

Le parcours de la procession funèbre du château de Windsor vers la chapelle (Image : Histoires Royales, photos : Wikimedia Commons)

En réalité, les pompes funèbres Leverton & Fils, en charge des obsèques royales, ont hérité du cercueil lorsqu’ils ont obtenu cette fonction auprès des Windsor. Ils l’ont reçu des précédents entreprepreneurs funèbres royaux, qui eux aussi en avaient hérité auparavant lorsqu’ils ont repris l’entreprise. Ils n’ont donc aucune information sur la fabrication des cercueils.

Les responsables des pompes funèbres se sont exprimés dans le Daily Mail à propos de ce cercueil en bois de chêne doublé de plomb. On comprend également qu’ils possèdent déjà le cercueil de la Reine, qui est vraisemblablement semblable à celui du duc d’Édimbourg.

Lire aussi : Le prince Philip était un Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Glücksbourg

Personne ne connait l’origine du cercueil

Andrew Leverton, directeur de l’entreprise de pompes funèbres explique pourquoi le prince consort et la Reine ont fait le choix de s’y prendre à l’avance. « Ce n’est pas quelque chose que l’on fabrique en un jour ou en quelques heures ». Après avoir inspecté les mystérieux cercueils qu’ils gardent précieusement depuis 1991 chez eux, il s’avère que ceux-ci sont en chêne anglais. Selon le directeur, le chêne anglais «est très difficile à se procurer», la plupart du temps les cercueils sont réalisés en chêne d’Amérique. Le chêne anglais est ce qu’on appelle le plus souvent le chêne européen ou le chêne pédonculé.

Le cercueil en chêne comprend une doublure en plomb. Il s’agit-là d’une demande rare mais qui est fréquente pour les familles royales. Cela augmente le temps de conservation. Le cercueil de Diana par exemple pesait un quart de tonne, à cause de la doublure en plomb, un métal extrêmement lourd.

Après les funérailles, le cercueil descendra dans le Royal Vault, cette crypte dans laquelle reposent certains membres de la famille royale. Dans le cas du prince Philip, il s’agit d’un lieu de repos temporaire. Il rejoindra ensuite le même caveau qu’Elizabeth II à sa mort. La doublure en plomb ainsi que les mesures particulières prises dans le Royal Vault, qui est situé sous la chapelle, permettront une conservation du corps le plus longtemps possible, en attendant de rejoindre la Reine.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr