Les princesses Éléonore aux quatre coins de l’Europe

Quatre jeunes filles portant le prénom d’Eléonore, vivent dans une famille régnante en Europe. Ce prénom, peu courant, mais aux prestigieuses origines a séduit la nouvelle génération de royautés. Découvrez quatre Éléonore qui vivent aujourd’hui dans une famille royale régnante et qui ont toutes les quatre un point commun : leur grand-père ou leur grand-mère a été roi ou reine de leur pays.

Leonor d’Espagne, Éléonore de Belgique, Leonore de Suède et Leonore d’Orange-Nassau. Quatre membre de familles royales européennes qui rendent hommage aux reines Aliénor (Photos : Juan Carlos Rojas/Picture Alliance/DPA/Abacapress, Mischa Schoemaker/ABACAPRESS.COM, Robin Utrecht/ABACAPRESS.COM, Princesse Madeleine)

Lire aussi : La première Windsor née aux États-Unis

Sur les traces des grandes reines du Moyen-Âge

Aliénor d’Aquitaine fut reine des Francs et reine d’Angleterre, épouse de Louis VII des France de 1137 à 1152, puis épouse d’Henri II d’Angleterre, de 1152 à 1189. Elle fut l’une des nombreuses Aliénor, Léonore ou Éléonore à porter ce prénom. Reines de Bulgarie, Portugal, Navarre, Castille, Sicile, Pologne, du 12e au 20e siècle, les reines et princesses Léonore vivront partout en Europe. Aujourd’hui, elles s’apprêtent à faire un retour en force… L’une d’elle est même appelée à devenir reine d’Espagne.

Le prénom Éléonore, dont cette graphie est la plus classique et populaire en France, est d’origine incertaine. Le prénom, qui a connu un essor important au Moyen-Âge, pourrait venir du grec eleos, qui veut dire compassion, ou du latin lenire, qui signifie apaiser une douleur. La similitude avec l’hébreu eliora, qui signifie mon Dieu est lumière, est aussi une piste envisagée pour son origine. D’abord apparu en Occitanie au 10e siècle, sa première forme est Aénor en langue d’oc.

Aliénor d’Aquitaine est l’une des premières reines à porter ce prénom d’origine occitane. Ici, son gisant à côté de son deuxième époux, Henri II à Fontevraud (Photo : WikiCommons)

La princesse Leonor d’Espagne

La princesse Leonor est la première fille du roi Felipe VI et de la reine Letizia. À sa naissance, le 31 octobre 2005, son grand-père était encore sur le trône d’Espagne, un trône qu’il laissera à son fils après avoir abdiqué, en juin 2014. Au même moment Leonor de Borbón y Ortiz a obtenu le titre de princesse des Asturies, un titre réservé à l’héritière.

La princesse Leonor, princesse des Asturies, assume de plus en plus d’engagements officiels. Ici avec ses parents, le roi Felipe VI et la reine Letizia d’Espagne (Photo : Juan Carlos Rojas/Picture Alliance/DPA/Abacapress)

La princesse Leonor assume de nombreux engagements officiels, notamment dans l’ancienne principauté des Asturies et dans l’ancienne principauté de Gérone. Les titres de princesse des Asturies et de princesse de Gérone, sont les principaux titres accordés à l’héritier, devant d’autres titres moins utilisés de duchesse de Montblanc, comtesse de Cerbère, dame de Balaguer et princesse de Viane.

La princesse Leonor, qui prononçait déjà des discours en quatre langues à 15 ans, a déjà publiquement promis de servir l’Espagne et suit une scolarité qui lui permettra d’assurer un jour son rôle de reine. Elle a décidé de partir au Pays de Galles à la rentrée prochaine, afin de terminer ses deux dernières années d’études secondaires dans un contexte international.

La princesse Leonor est appelée à devenir la prochaine reine d’Espagne. La dernière reine régnante est la reine Isabelle II, qui est partie en exil en 1868, à la suite de la révolution. De nombreuses reines portant le nom de Leonor, Aliénor ou Eleonore ont régné sur un territoire espagnol, en Castille, Navarre ou Aragon.

Leonor d’Orange-Nassau

La comtesse Leonor d’Orange-Nassau d’Amsberg est née le 3 juin 2006. Elle n’est techniquement pas une princesse, bien qu’étant l’une des nièces du roi Willem-Alexander des Pays-Bas. Son père, le prince Constantijn, frère du roi, est un membre de premier plan de la famille royale. Sa grand-mère est l’ancienne reine Beatrix et l’une de ses cousines est l’héritière du trône.

La comtesse Leonor d’Orange-Nassau est membre de la famille royale des Pays-Bas, ici au ski à Lech avec le roi Willem-Alexander, la reine Máxima et sa grand-mère, l’ancienne reine Beatrix. La comtesse Leonor est au centre à terre (manteau noir et pull orange), entourée de sa sœur, la comtesse Eloise (gauche) et sa cousine, la princesse Ariane (droite). Son frère, le comte Claus-Casimir est debout en jaune (Photo : Mischa Schoemaker/ABACAPRESS.COM)

Les enfants du prince Constantijn et de la princesse Laurentien portent le titre de comte et comtesse d’Orange-Nassau. Leonor est également dame d’Amsberg, un titre dont ont hérité les descendants de l’époux de Beatrix, né Claus von Amsberg.

Leonor a une sœur ainée, la comtesse Eloise, et un frère aîné, le comte Claus-Casimir. Elle est aujourd’hui 7e dans l’ordre de succession au trône néerlandais. Comme bon nombre de membres de la famille royale néerlandaise, elle pratiquera le métier de son choix et n’aura aucune fonction officielle au sein de la famille, dont les membres principaux font partie de la Maison royale. Son père et sa mère faisant partie de la Maison royale, Leonor, sa sœur et son frère, apparaissent régulièrement aux grands événements familiaux, comme lors de la traditionnelle séance photo à Lech, où elle aime skier avec sa grand-mère et ses cousines.

La princesse Éléonore de Belgique

La princesse Éléonore de Belgique est née le 16 avril 2008. Elle est la quatrième et dernière enfant du roi Philippe et de la reine Mathilde. À la naissance de la princesse Éléonore, c’est son grand-père, Albert II qui régnait en tant que sixième roi des Belges. Albert II a abdiqué en faveur de son fils aîné, Philippe, en 2013. Aujourd’hui, la princesse Éléonore est quatrième dans l’ordre de succession au trône.

Deuxième fille du roi des Belges, sa sœur la princesse Élisabeth, aînée de la fratrie, est l’héritière du trône de Belgique et porte le titre de duchesse de Brabant. La princesse Éléonore suit le parcours de ses aînés, Élisabeth, Gabriel et Emmanuel, en suivant sa scolarité dans une école néerlandophone.

La princesse Éléonore (à gauche) est la benjamine de la famille. Ici, le roi Philippe et la reine Mathilde assiste à la cérémonie de remise du béret bleu à la princesse Élisabeth. Le prince Gabriel et le prince Emmanuel les accompagnent (Photo : Robin Utrecht/ABACAPRESS.COM)

La princesse Éléonore joue du violon et a pu démontrer son talent lors du concert de Noël en 2020. Encore un peu jeune, la princesse Éléonore débute tout juste sa vie publique et les Belges sont principalement habitués à la voir à l’occasion du 21 juillet, jour de la fête nationale. Néanmoins, depuis 2020, la princesse Éléonore s’est montrée plus présente pour la population, montrant un intérêt certain pour le social, lors des deux confinements imposés en période de pandémie mondiale de coronavirus.

Fin de l’année 2020, la princesse Éléonore et le prince Gabriel ont rendu visite à un magasin de première nécessité. Elle a également participé à la distribution de repas aux sans-abri avec la reine Mathilde et a rendu visite à des personnes âgées confinées. Si la princesse Éléonore pourra certainement pratiquer plus tard le métier qu’elle souhaite, il ne fera aucun doute qu’elle sera également une personne de grande qualité si elle choisissait de se tenir aux côtés de sa sœur, le jour où Elisabeth deviendra la première reine des Belges de l’histoire.

La princesse Leonore de Suède

La princesse Leonore vient de fêter ses 7 ans. La deuxième petite-fille du roi de Suède vit actuellement en Floride, là où son papa a emmené toute sa famille pour des raisons professionnelles. La princesse Leonore de Suède est née le 20 février 2020 à New York. Elle est la première enfant de la princesse Madeleine de Suède et de Christopher O’Neill. Elle sera suivie par le prince Nicolas et la princesse Adrienne.

La princesse Leonore de Suède avec son frère, le prince Nicolas et sa sœur, la princesse Adrienne (Photo : Princesse Madeleine)

La forme habituelle de ce prénom est Eleonora en Suède. On retrouve également la forme Ellinor. Le prénom fut porté au 17e siècle par une reine de Suède, Hedwige Éléonore, née princesse de Holstein-Gottorp. Mais la princesse Leonore n’est pas la seule à porter un prénom à consonance française. Le choix du prénom Nicolas, pour son frère, est également étonnant. La version suédoise du prénom est Niklas.

Comme tous les membres de la famille royale de Suède, la princesse Leonore porte également un titre qui honore l’une des anciennes provinces de Suède, qui aujourd’hui ont une valeur culturelle et sentimentale. La princesse Leonore est duchesse de Gotland, une région insulaire au sud-est du pays. L’île de Gotland comprend moins de 60 000 habitants. Comme tous les membres de la famille royale de Suède, friande de petits surnoms, Leonore a droit au sien. Elle se fait appeler Nono !

La princesse Leonore pour ses 7 ans, le 20 février 2021 (Photo : Princesse Madeleine)

À sa naissance, la princesse Leonore était cinquième dans l’ordre de succession au trône. Elle est le deuxième petit-enfant du roi Carl XVI Gustaf et de la reine Silvia. Seule la princesse Estelle, fille de la princesse héritière Victoria, était née avant elle. Viendront d’autres cousins : le prince Oscar, le prince Alexander et le prince Gabriel. Par conséquent, la princesse Leonore est aujourd’hui 8e dans l’ordre de succession. Cette place n’est que temporaire puisqu’au printemps, le prince Carl Philip et la princesse Sofia attendent leur troisième enfant. Leonore reculera encore d’une place.

Les trois enfants de la princesse Madeleine ignorent leur appartenance à la famille royale de Suède. Ils vivent depuis deux ans en Floride, à l’abri des médias et de la pression due à leur rang. La famille n’assure aucune représentation officielle au nom de la Couronne, à cause de leur éloignement géographique. La princesse Madeleine s’occupe néanmoins de la branche américaine de Childhood, la fondation de sa mère, la reine Silvia.

Fin 2019, le roi de Suède a modifié le statut des enfants de son fils Carl Philip et de sa fille Madeleine, afin de leur permettre de grandir sans la pression liée à leur rang. Seuls ses petits-enfants descendant de la princesse héritière Victoria font partie de la Maison royale. Par la même occasion, les trois enfants de la princesse Madeleine et les deux fils du prince Carl Philip ont perdu leur prédicat d’Altesse Royale. Ils gardent néanmoins leur place dans l’ordre de succession.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Comments are closed