Le fabuleux destin du prince Philip

Le duc d’Édimbourg célèbre aujourd’hui son 99ᵉ anniversaire. Retour sur la vie mouvementée de celui qui deviendra l’épouse de la reine du Royaume-Uni. 

La reine Elizabeth et le prince Philip

Lire aussi : La Reine et le duc d’Édimbourg à Windsor : Portrait pour les 99 ans du prince Philip

Une enfance en exil 

Philip, prince de Grèce et de Danemark, naît le 10 juin 1921 à Corfou en Grèce. Dernier enfant du prince André de Grèce et de la princesse Alice de Battenberg, il est également le seul fils du couple. En 1922, suite à la défaite de la Grèce face à l’armée turque, le roi de Grèce, Constantin Ier, oncle du prince Philip abdique. Un gouvernement militaire est alors mis en place, le père du Prince est par ailleurs arrêté puis banni avec sa famille du territoire grec. C’est caché dans un panier à oranges qu’il quitte le territoire. La famille s’installe en France à Saint-Cloud. Le prince vivra jusqu’en 1928 en France avant d’embarquer pour le Royaume-Uni pour étudier à la Cheam School, c’est à cette époque-ci que le prince Philip apprendra l’installation de son père à Monaco, l’internement de sa mère en asile et le mariage de ses sœurs avec des princes allemands. Après avoir été scolarisé en 1933 en Allemagne à la Schule Schloss Salem il intègre Gordonstoun School en Écosse. Le 16 novembre 1937, sa sœur Cécile, son beau-frère le prince Georges Donatus de Hesse, grand-duc héritier de Hesse, et leurs enfants décèdent dans un accident d’avion. Le prince Philip assistera aux funérailles entourées de croix gammées, ce qui fera polémique vingt ans plus tard. 

Au service de Sa Majesté

Le Prince entre dans la Royal Navy en 1939. Il prendra part aux combats dans la bataille de Crète, ce qui lui permettra d’être reçu dans l’ordre de la Royal Navy et d’obtenir la Croix de guerre française. 

Lire aussi : Photo exclusive du duc d’Édimbourg avec le grand-père de Kate Middleton : Quand les grands-pères des Cambridge voyageaient ensemble

Le paradis retrouvé 

Après une première rencontre en 1939, le prince Philip demande au roi George VI la main de sa fille aînée. Le Prince accepte de renoncer à tous ses titres grecs et danois. Il doit également se convertir à la religion anglicane et être naturalisé britannique. Il est fait le jour de son mariage, le 20 novembre 1947, duc d’Édimbourg. La princesse héritière Elizabeth donne naissance en 1948 au prince Charles et à laprincesse Anne en 1950.

La reine Elizabeth et son époux, le jour de son couronnement, en 1953 (Photo : WikiCommons)

Lire aussi : Le duc d’Édimbourg sort de sa retraite pour remercier ceux qui travaillent en cette période de crise

Deux pas derrière son épouse  

Le roi George VI meurt le 6 février 1952, le temps d’une vie paisible s’arrête du jour au lendemain pour le duc d’Édimbourg, puisque son épouse entre au premier plan de la scène médiatique internationale en devenant reine du Royaume-Uni. Le prince Philip, tout au long de ses années, eut sans cesse l’envie de vouloir moderniser une monarchie devenue poussièrante lors du XXe siècle. C’est ainsi qu’on lui doit notamment la retransmission en mondovision du couronnement de son épouse. Le Prince eut également la noble mission de défendre la nature en étant le président du Fonds mondial pour la nature (WWF). Connu pour son dur caractère mais également pour ses blagues, il a un franc-parler parfois déroutant, mais il a su se composer un rôle unique dans la famille royale, celui du chef et père de famille dans l’intimité mais éternel second dans la vie publique. 

Apparition au balcon de Buckingham en 2012 (Photo : WikiCommons)

Source : Royal.uk