Le baptême du prince Alexandre Romanov à la cathédrale du Christ-Sauveur en présence de membres de familles royales étrangères

Ce mardi 6 décembre 2022, le prince Alexandre Romanov, descendant du tsar Alexandre II de Russie et petit-fils de la grande-duchesse Maria Vladimirovna, a été baptisé en la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou. Le grand-duc héritier Georges Mikhaïlovitch et la princesse Victoria Romanovna ont assisté avec émotion à l’entrée de leur fils dans la communauté des chrétiens, entourés de ses quatre grands-parents et de prestigieux parrains et marraines issus de nobles familles de tout le continent.

Lire aussi : Première photo du prince Alexandre Romanov : le grand-duc Georges et la princesse Victoria dévoilent la frimousse de leur bébé

Le dernier né de la famille impériale russe baptisé à la cathédrale du Christ-Sauveur

Le prince Alexandre Georgiévitch est né le 21 octobre 2022 dans un hôpital moscovite. Huit jours après sa naissance, le premier enfant du grand-duc Georges Mikhaïlovitch Romanov et de la princesse Victoria Romanovna, a été présenté au hiéromoine Nikon, chef des activités confessionnelles et historiques de la Maison Romanov, qui lui a imposé son nom.

La cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou où s’est déroulé le baptême du prince Alexandre Georgiévitch (Photo : Helgi Hvitabjorn/Pixabay)

Ce mardi 6 décembre 2022, le prince Alexandre Georgiévitch a reçu son premier sacrement en la cathédrale du Christ-Sauveur, en présence de 400 invités, dans la robe de baptême en dentelle utilisée depuis plus de 200 ans par les membres de la famille impériale. C’est en décembre 1812 que le tsar Alexandre 1e ordonna la construction d’une cathédrale dédiée au Saint Sauveur, suite à la victoire de la Russie sur Napoléon 1e. La construction de la cathédrale n’a véritablement débuté qu’en 1839 et fut consacrée en 1883. L’édifice a été détruit par les Soviets et transformée en piscine publique. La cathédrale a été reconstruite à l’identique entre 1995 et 2000 à l’emplacement exact de la première église. Elle est depuis lors, le siège du Patriarcat de Moscou.

Le tsarévitch Georges tient une icône pendant le baptême de son fils (Photo : Konstantin Gribov/DNPhotography)

Lire aussi : Le grand-duc Georges de Russie : cousin de tous les souverains européens

Le premier mystère du rite orthodoxe se déroule par l’immersion totale de l’enfant, au 40e jour de sa naissance. Pour le prince Alexandre, ce jour tombe exactement le 6 décembre, qui correspond à la Saint Alexandre Nevski dans le calendrier orthodoxe.

Le baptême du prince Alexandre est historique depuis la Révolution de 1917 (Photo : Konstantin Gribov/DNPhotography)

L’enfant porte le nom de son aïeul, l’empereur Alexandre II. Ce prénom rappelle aussi celui du prince Alexandre Nevski, héros médiéval russe dont les autorités ont célébré son 800e anniversaire en grande pompe tout au long de l’année 2021 et dont la fête tombe en ce jour. C’était d’ailleurs à l’occasion des festivités d’anniversaire d’Alexandre Nevski, en septembre 2021, que le grand-duc Georges avait présenté sa fiancée au patriarche Cyrille de Moscou. Rebecca Bettarini venait tout juste de se convertir à l’orthodoxie dans la cathédrale de la Trinité de la laure Saint-Alexandre-Nevski, adoptant alors le nom de Victoria Romanovna.

La princesse Victoria Romanovna et le grand-duc Georges Mikhaïlovitch Romanov présentent leur enfant (Photo : Konstantin Gribov/DNPhotography)

Le premier vicaire du patriarche Cyrille, le métropolite Dionisy de Voskressensk a dirigé l’office, dans ce haut lieu de la foi orthodoxe. En plus d’être le siège du Patriarcat de Moscou, c’est aussi dans cette cathédrale que l’on célébra le tricentenaire de la dynastie Romanov en 1913. Enfin, c’est également dans cet édifice que fut célébrée la cérémonie de canonisation des membres de la famille du dernier tsar. En 2000, le tsar Nicolas II, la tsarine Alexandra et leurs cinq enfants ont été élevés au rang de saints dans cette cathédrale.

Le prince Alexander Georgiévitch Romanov a été baptisé le 6 décembre 2022 en présence de la grande-duchesse Maria Vladimirovna (gauche de la photo)(Photo : Konstantin Gribov/DNPhotography)

Après avoir administré le sacrement du baptême au prince Alexandre Georgiévitch, les icônes ont été présentées aux membres de la famille impériale de Russie. L’une d’elles contient les reliques du prince Alexandre Nevski et a été ramenée spécialement de Saint-Pétersbourg par l’archiprêtre Alexander Tkachenko, à la demande du métropolite Varsanofi de Saint-Pétersbourg et Ladoga.

Baptême du prince Alexandre Georgievitch (Photo : Konstantin Gribov/DNPhotography)

Le prince Alexandre est le premier Romanov né sur le territoire russe depuis la révolution de 1917. Ses parents, tous deux très actifs par leurs actions caritatives, ont placé la bienfaisance au cœur de leur couple. Ils furent les premiers Romanov à se marier en Russie. Georges et Victoria, Rebecca Bettarini de son nom de naissance, se sont mariés civilement à Moscou le 24 septembre 2021, et religieusement à Saint-Pétersbourg le 1e octobre, à la cathédrale Saint-Isaac.

Le dernier Romanov né sur le territoire russe avant Alexandre fut son arrière-grand-père, le grand-duc Vladimir Kirillovitch, père de la grande-duchesse Maria Vladimirovna. Le grand-duc Vladimir est né en août 1917 à Porvoo, en Finlande, territoire de l’Empire russe, quelques mois avant la proclamation de son indépendance en décembre de la même année.

Carla Bettarini, la grande-duchesse Maria Vladimirovna, le prince Franz Wilhelm de Prusse et la princesse Nadia de Prusse (Photo : Konstantin Gribov/DNPhotography)

Lire aussi : Le rôle de la famille impériale de Russie depuis son retour d’exil

Les invités, parrains et marraines royaux du prince Alexandre Georgiévitch

C’est dans cet édifice religieux, véritable symbole de reconstruction, que le dernier né de la famille impériale a reçu le premier mystère, en présence de centaines d’invités, dont des membres de familles royales étrangères. Les quatre grands-parents entouraient le baptisé. La grande-duchesse Maria Vladimirovna, chef de la Maison impériale de Russie, avait fait le voyage pour assister au baptême du premier fils de son fils unique.

Le prince Franz Wilhelm de Prusse, grand-père paternel du baptisé, était présent avec sa seconde épouse, la princesse Nadia. Le père du grand-duc Georges est aussi connu comme le grand-duc Mikhaïl Pavlovitch depuis son mariage avec son ex-épouse, la grande-duchesse Maria Vladimirovna en 1976. Les parents de la princesse Victoria, l’ambassadeur Roberto Bettarini et son épouse Carla, étaient également à Moscou pour assister au baptême de leur petit-fils.

Carla Bettarini et la grande-duchesse Maria Vladimirovna de Russie, les deux grands-mères du prince Alexandre Georgiévitch à la cathédrale du Christ-Sauveur (Photo : Konstantin Gribov/DNPhotography)

Lire aussi : Le grand-duc Georges et la princesse Victoria dans les Pouilles avec Zhong et Gilbert avant la naissance de leur fils

Le prince Alexandre Georgiévitch a reçu pour parrains le prince Michel Orlov, le prince Stéphane Belosselsky-Belozersky et le prince Joachim Murat. Michel Orlov (Mikhail Shamil Orloff) est le petit-fils du roi Farouk 1e d’Égypte. Il est le fils de la princesse Fadia d’Égypte, elle-même demi-sœur du dernier roi, Fouad II, et de Pierre Orloff. La princesse Fadia, alors en exil en Suisse avec sa famille, a rencontré puis épousé en 1965 Pierre Orloff, descendant d’une prestigieuse famille de la noblesse russe, dont plusieurs membres, comtes et princes ont été proches des tsars depuis Catherine II. Leur fils Michel a été nommé à la présidence du Conseil commercial russo-égyptien.

Le prince Stéphane Belosselsky-Belozersky, descendant de la dynastie des Riourikides et de la famille ayant régné sur la principauté de Beloozero, est directeur de l’Assemblée de la noblesse russe en France (ANRF) et commandeur du Grand-Prieuré russe de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

Le prince Stéphane Belosselsky-Belozersky, le prince Michel Orloff, le grand-duc héritier Georges Mikhaïlovitch, la grande-duchesse Maria Vladimirovna, le prince Joachim Murat, la princesse Olga de Grèce et son époux, le prince Aimone de Savoie-Aoste (Photo : Image fournie pour Histoires Royales)

Le prince Joachim Murat, prince de Ponte Corvo, est l’héritier de la Maison Murat, descendant du roi Joachim 1e de Naples. La présence du prince Joachim Murat n’est pas sans rappeler le lien de cousinage qui existe entre les deux familles mais aussi les liens forts qui unissent la France à la Russie. « C’est un véritable honneur d’assister au début du parcours spirituel du prince Alexandre », a confié le prince Joachim Murat à Histoires Royales.

Le prince Joachim Murat, prince de Ponte Corvo, assiste au baptême du prince Alexandre Romanov, son nouveau filleul (Photo : Konstantin Gribov/DNPhotography)

Une dérogation exceptionnelle a été octroyée par l’Église orthodoxe russe pour que le prince Joachim puisse devenir parrain d’Alexandre. Habituellement, les parrains et marraines doivent être de confession orthodoxe. Il existe un précédent dans l’histoire des Romanov, ayant permis l’octroi d’une telle dérogation.

Le tsarévitch Georges Mikhaïlovitch est lui-même le parrain du jeune prince Joachim, fils du prince de Ponte Corvo, baptisé aux Invalides en décembre 2021. Le prince de Ponte Corvo a également été choisi comme témoin du mariage religieux du grand-duc Georges et de la princesse Victoria et inversement, Georges était témoin du mariage religieux du prince Joachim et de la princesse Yasmine aux Invalides, bien qu’absent en raison de la naissance de son fils Alexandre la veille du mariage. C’est avec une grande joie que le prince Joachim a assisté à ce moment qu’il qualifie « d’authentiquement historique ». L’amitié qui unit Joachim au père de son nouveau filleul dure depuis plus de 20 ans et est à elle seule un véritable symbole de réconciliation. Une relation d’amitié qui aurait été impensable au temps de l’Empire russe et de l’Empire français. Les Murat sont une branche cadette de la famille impériale française, descendants de Caroline Bonaparte, sœur de Napoléon et reine de Naples par son mariage avec Joachim 1e.

Le prince Stéphane Belosselsky-Belozersky, le prince Michel Orloff, le grand-duc Georges Mikhaïlovitch, la grande-duchesse Maria Vladimirovna et le prince de Ponte Corvo au baptême du prince Alexander Georgievich (Photo : Image fournie pour Histoires Royales)

Lire aussi : Le tsarévitch Georges de Russie se recueille sur les tombes des Romanov après son mariage

Les marraines du prince Alexandre Georgiévitch sont la princesse Olga de Grèce, la princesse Elizabeth Lopoukhina, la comtesse Dvinskaya, et deux amies de la famille, Oxana Girko et Yulia Abrosimov. La princesse Olga est la fille du prince Michel de Grèce et de Danemark, lui-même petit-fils du roi Georges 1e, premier roi des Hellènes. La princesse Olga est l’épouse du prince Aimone de Savoie-Aoste, tous deux présents au mariage du tsarévitch Georges en octobre 2021.

Hélène Kirby-Bagration, comtesse Dvinskaya, est la demi-sœur de la grande-duchesse Maria Vladimirovna. Présente au mariage de son neveu Georges en 2021, la comtesse de 87 ans ne pouvait être présente ce 6 décembre au baptême de son nouveau filleul, pour des raisons de santé. Hélène Kirby-Bagration est la fille de la princesse Léonida Bagration de la famille royale de Géorgie. Divorcée et veuve, la princesse Léonida a épousé le grand-duc Vladimir, fils du grand-duc Kiril en 1948.

Les parents et les quatre grands-parents du prince Alexandre Georgiévitch photographiés après le baptême, au domicile du grand-duc Georges et de la princesse Victoria (Photo : Konstantin Gribov/DNPhotography)

Pour ce grand moment, la princesse Victoria Romanovna portait une robe spécialement conçue par Elina Samarina. La créatrice, directrice de la marque Sergio Marcone, avait déjà collaboré à la création de la robe de mariée de la princesse Victoria.

« C’est pour nous une occasion joyeuse de pouvoir célébrer ce baptême en Russie », ont déclaré les heureux parents du baptisé. « Notre fils Alexandre est le premier membre de la Famille à naître dans notre pays depuis que nous avons été autorisés à rentrer en Russie en 1991. Pour notre Famille, cela représente un événement historique ainsi que la continuation de notre dynastie et de l’histoire de la Russie ».

La princesse Victoria et le grand-duc Georges présentent leur fils, juste après son baptême, dans une robe en dentelle appartenant à la famille impériale depuis plus de 200 ans (Photo : Konstantin Gribov/DNPhotography)

Après la cérémonie religieuse, une réception était organisée sur les lieux. Les invités ont pu déguster un gâteau conçu par le pâtissier belge préféré des royautés, Michael Lewis-Anderson. Le pâtissier a confectionné le gâteau du mariage du roi Philippe de Belgique en décembre 1999, celui de l’anniversaire de la reine Paola à l’occasion de ses 80 ans, et il a préparé le gâteau de mariage du grand-duc Georges Mikhaïlovitch. Il avait réalisé une recette intitulée Victoria Romanovna, faite de crème au beurre russe et d’eau de fleur d’orangée.

Le gâteau confectionné par Michael Lewis-Anderson pour le baptême du prince Alexandre Romanov, avec le monogramme de l’enfant et celui de ses parents (Photo : DNPhotography)

Lire aussi : Les ancêtres royaux du grand-duc Georges Mikhaïlovitch de Russie

Le descendant de rois et empereurs de tout le continent a été baptisé à Moscou

Georges et Rebecca se sont unis devant Dieu et des milliers d’invités du monde entier lors d’une cérémonie religieuse organisée en grande pompe dans la cathédrale Saint-Isaac de Saint-Pétersbourg. Il s’agissait du premier mariage d’un Romanov célébré dans cette cathédrale depuis le mariage en 1707 de Pierre le Grand avec Marthe Hélène Skavronskaïa, connue plus tard comme Catherine 1e. Le roi Fouad II d’Égypte et le roi Siméon II de Bulgarie ont assisté au mariage du tsarévitch il y a un an.

Alexandre est l’héritier direct du tsarévitch Georges, lui-même héritier de sa mère, la grande-duchesse Maria Vladimirovna. La princesse Victoria dirige la Fondation impériale qu’elle a cofondée avec son époux il y a de nombreuses années. La fondation mène plusieurs combats avec quelques thématiques principales, comme la lutte contre la maltraitance animale, la sensibilisation à l’autisme et la lutte contre la pauvreté. Le couple est très actif au sein de Foodbank Rus, la première banque alimentaire en Russie.

Parmi les dernières actions remarquées de la fondation, mentionnons le soutien à la production d’un film sur l’autisme qui a été primé, ainsi qu’une récente courageuse visite de la princesse dans un sanctuaire pour oursons abandonnésGeorges et Victoria ont aussi adopté deux chiens qu’ils ont récupérés dans un refuge, il y a quelques semaines, et à qui ils offrent une nouvelle vie.

Par le comte Christian III des Deux-Ponts-Birkenfeld (1674-1735), le grand-duc Georges de Russie est le cousin de tous les monarques d’Europe et donc aussi son fils. Georges et son fils descendent du tsar Alexandre III, de la reine Victoria du Royaume-Uni et de Christian IX de Danemark, qui sont considérés comme les ancêtres de toutes les monarchies européennes. Par son père, Georges descend aussi de l’empereur Guillaume II d’Allemagne.

Les cousinages royaux du grand-duc Georges par ses ancêtres paternels et maternels (Image : Histoires Royales)

Par la reine Victoria, Georges est cousin avec Elizabeth II, le roi Carl XVI Gustaf et le roi Felipe VI. Par le duc François de Saxe-Cobourg-Gotha, il est le cousin des trois précédents, ainsi que du roi Philippe de Belgique, le grand-duc Henri de Luxembourg. Le tsarévitch Georges est aussi descendant d’une des plus anciennes dynasties au monde, celle des Bagratides. Cette famille a régné sur divers royaumes du Caucase, dont la Géorgie. Le 24 juillet 1783, le roi géorgien de Karthli et de Kakhétie (les deux royaumes de Géorgie), Héraclius II, a signé un traité reconnaissant le protectorat de l’Empire russe. Héraclius II est l’ancêtre du grand-duc Georges.

Les ancêtres royaux les plus proches de Maria Vladimirovna de Russie (Image : Histoires Royales)

La famille impériale de Russie elle-même, les Romanov sont en réalité des descendants en ligne patrilinéaire depuis Pierre III de la famille des ducs de Holstein-Gottorp, elle-même une branche des comtes d’Oldenbourg, devenus rois de Danemark au 15e siècle.

Georges Mikhaïlovitch descend d’Alexandre II. Les tsars de Russie descendent depuis Pierre III des ducs de Holstein-Gottorp, eux-mêmes des descendants des comtes d’Oldenbourg (Image : Histoires Royales)

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr